Haiti

Haïti: Le journaliste Emmanuel Jean-François de radio Caraïbes se dit être l’objet de menaces de mort

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Ces derniers jours n’ont pas été très faciles pour la presse et les journalistes haïtiens. Après la mort de Rospide Pétion et l’attaque contre lez locaux de Radio Télé Ginen la semaine dernière, le journaliste Emmanuel Jean-François révèle que lui et sa famille font l’objet de menaces depuis deux semaines.


Dans une interview accordée à la rédaction de Juno7, le journaliste informe que des individus mal intentionnés lui reprocheraient de travailler pour le PHTK. Co-animateur de l’émission Matin Caraïbes sur le 94.5, Emmanuel Jean-François croit que sa position et ses analyses à l’émission seraient à la base de ses menaces. Il nie toutefois avoir un quelconque lien avec ce parti dont plusieurs membres sont accusés d’avoir participé au détournement des fonds PetroCaribe.

«Comment quelqu’un qui n’est pas du PHTK ou qui n’a pas bénéficié de l’argent de PetroCaribe pourrait-il défendre un tel scandale financier ? Je comprends très mal qu’un journaliste ou animateur puisse défendre quelque chose d’aussi indéfendable » déclare Emmanuel Jean-François. Il a indiqué qu’en tant que fils du peuple il demande la même chose que la majorité, a savoir la restitution des fonds PetroCaribe et la tenue du procès. Ses analyses, explique-t-il, vont dans le même sens que celles de la majorité mais dit-il son approche est différente. « C’est très grave, très drôle » estime-t-il, ces allégations.

Le journaliste révèle en ce sens qu’il reçoit des appels anonymes ainsi que des lettres via les réseaux depuis ces deux semaines. La dernière lettre, se rappelle-t-il, a fait état de complots qui viseraient à l’assassiner.

Un autre fait inquiétant est survenu le lendemain de l’assassinat du journaliste Pétion Rospide. Un individu, indique-t-il, a collé une photo de lui et du défunt et l’a publié sur les réseaux sociaux, commentant que les deux confrères se ressemblaient et que les assassins pourraient se tromper de cible. « C’est comme si l’on envoyait directement m’assassiner » déplore-t-il.

Il en a également profité pour dénoncer le fait qu’un individu a publié une photo de sa maison sur les réseaux sociaux dernièrement. Il estime « très malhonnête et méchant» que des gens agissent de la sorte vis-à-vis de quelqu’un qui s’efforce de construire un chez soi.

Inquiet pour sa vie et celle de sa famille, surtout par rapport au dernier incident qui s’est déroulé à la rue Chavannes où des individus ont cassé les pare-brise de plusieurs véhicules, l’animateur de Matin Caraïbes dit prendre très au sérieux ces menaces. Décidé d’agir en conséquence, il informe avoir pris un congé momentané, en accord avec la direction de la radio, afin non seulement de sécuriser sa vie et celle de sa famille mais aussi de redéfinir d’autres stratégies avant de reprendre son travail.

Source/Juno7
Photo/Juno7
www.anmwe.com

To Top