Economy

Haiti: Le gouvernement haïtien dément avoir interdit la vente de produits dominicains

PORT-AU-PRINCE – Le gouvernement haïtien n’a pris aucune mesure d’interdiction de la vente de produits dominicains en Haïti, informe un communiqué officiel transmis à AlterPrese.

Le communiqué de la primature qualifie de « rumeur » l‘information relative à cette « supposée interdiction » et véhiculée principalement dans la presse dominicaine.

Le communiqué rappelle que le gouvernement a adressé une demande à son homologue dominicain en faveur du respect « des mécanismes de déportation ainsi que des conventions internationales y relatives ».

Contraire à la manière dont s’effectuent actuellement les rapatriements, le gouvernement a également demandé aux autorités dominicaines « l’acheminement des dossiers, du flux des déportés à travers 2 postes d’entrée sur la frontière (Malpasse/Ouest et Ouanaminthe/Nord-est) ».

Suit l’intégralité du communiqué.

Le Gouvernement haïtien n’a pas interdit les produits dominicains sur son territoire

Le Gouvernement haïtien s’empresse de préciser à l’attention de toutes celles et de tous ceux que la question intéresse que, contrairement à une rumeur largement répandue au niveau de certains medias, blogs et réseaux sociaux, tant nationaux qu’internationaux, il n’existe pas encore de mesures d’interdiction quant à la vente de produits dominicains sur son territoire.

Le Gouvernement de la République s’inscrit en faux contre la propagation de cette rumeur et rappelle qu’à aucun moment de la durée, le Premier ministre Evans Paul n’a fait de déclaration qui porterait sur cette supposée interdiction.

La seule demande produite jusqu’à date par le chef du Gouvernement haïtien aux autorités dominicaines concerne, d’une part, le respect des mécanismes de déportation ainsi que des conventions internationales y relatives, et l’acheminement des dossiers, du flux des déportés à travers deux (2) postes d’entrée sur la frontière (Malpasse et Ouanaminthe), d’autre part.

Le Gouvernement rappelle ses instructions formelles aux autorités concernées des zones frontalières entre Haïti et la République Dominicaine relatives aux consignes de vigilance et de solidarité à l’égard des déportés qui doivent être traites avec dignité et compassion.

Port-au-Prince, le mercredi 24 juin 2015
Bureau de Communication de la Primature

Source/Alter Presse
Photo/Archives
www.anmwe.com

1

To Top