Haiti

Haïti: Le Coordonnateur de la CNDDR rejette toute allégation de participation à la formation du G9

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le Lieutenant Colonel Edwin Florexil des Forces Armées d’Haïti (FAd’H), Coordonnateur de la Commission Nationale de Désarmement, de Démantèlement et de Réinsertion (CNDDR) rejette toute allégation de participation à la formation de la « Fédération » de gangs armés et alliés plus connu sous le nom de G-9, affirmant que les déclarations du Commissaire Jean Rebel Dorcenat, le 3 septembre dernier ont été mal interprétés.

Il rappelle que depuis la réactivation de la Commission Nationale de Désarmement, de Démantèlement et de Réinsertion (CNDDR) par l’arrêté présidentiel du 21 février 2020 la Commission n’a cessé de travailler à mettre en place les mécanismes visant à enrayer graduellement la problématique de la violence armée. Avec l’appui de ses partenaires nationaux et internationaux, la commission a réalisé et concrétisé un ensemble d’activités dans divers domaines spécifiques à son mandat, notamment l’étude socioéconomique sur la vulnérabilité des zones exposées à la violence communautaire dans les quartiers difficiles et l’élaboration de proposition d’une stratégie Nationale de Désarmement, de Démantèlement de Réinsertion et de Réduction de la Violence Communautaire DDR-RVC).

Cette proposition de Stratégie Nationale, adresse les différents aspects DDR-RVC de manière complète et conforme aux normes internationales. Elle a été l’objet de consultation et de réflexion réunissant des institutions et partenaires stratégiques dont le champ de compétence a un lien avec les domaines d’intervention et de compétence du DDR.

Le Lieutenant Colonel Edwin Florexil soulligne « il n’existepas de mots pour soulager les souffrances et les douleurs des familles éplorées suite aux actes de violences qui sévissent depuis trop longtemps dans leurs rangs. Néanmoins en son nom et en celui de la CNDDR il « salue la mémoire de toutes les victimes et sympathise avec les foyers en deuil, tout en profitant pour appuyer énergiquement les autorités judiciaires et policières dans leur promptitude à prendre le relai lorsque dialogues et négociations pacifiques échouent… »

Source/Haiti Libre
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top