Haiti

Haiti: Le comité de pilotage des états généraux ne pourra pas soumettre le «pacte de gouvernabilité» en septembre

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le secrétariat technique des états généraux sectoriels a fait savoir, à l’issue d’une rencontre jeudi, que le comité de pilotage ne pourra pas soumettre le « pacte pour la stabilité et le progrès économique et social » en septembre 2018, le délai qu’avait fixé le président de la République. Néanmoins, ledit secrétariat s’active et intensifie les discussions afin d’honorer son engagement d’ici la fin de l’année.

Le comité de pilotage des états généraux, de concert avec le secrétariat exécutif, devrait soumettre le pacte dit de gouvernabilité au chef de l’État dans le délai de six mois, à compter de la date de son intronisation. Les consultations qui s’inscrivent dans le cadre du « plus grand forum sociodémocratique » du pays devront malheureusement durer plus de temps que prévu et, en conséquence, ledit pacte ne sera pas fin prêt à temps.

« Le comité de pilotage avait transmis un rapport au président de la République afin de lui signifier que la période des consultations serait rallongée », a informé Louis Naud Pierre, secrétaire exécutif du secrétariat technique. Selon ses dires, cette prolongation ne dépend pas des membres du comité de pilotage, et encore moins de ceux du secrétariat technique. « Certains secteurs, a-t-il expliqué, ne sont pas encore prêts à présenter leurs propositions, éléments essentiels à la préparation du pacte de gouvernabilité ». À cet effet, ils ont enjoint le secrétariat exécutif de leur accorder plus de temps en vue de discuter avec leurs membres.

Selon Rose Anne Auguste, membre du comité de pilotage, ce décalage au niveau de la date est parallèlement dû à d’autres causes. « Il faut tenir compte des aléas climatiques et des bouleversements politiques », a-t-elle précisé, notant que les évènements des 6 et 7 juillet 2018 ont eu un impact considérable sur le processus de discussion avec les différents secteurs de la société civile. Il s’ensuit que le chronogramme des états généraux a été planifié à nouveau.

En principe, sans aléa ni instabilité politique, a confié Louis Naud Pierre, la phase de consultations devrait se terminer en décembre. Reste d’ici là trois étapes à franchir dans le cadre des états généraux. Soulignant par ailleurs que le secrétariat technique a perdu environ une semaine de travaux et demie, le secrétaire exécutif a confié que le comité de pilotage et d’organisation mette les bouchées doubles aux fins d’atteindre ses objectifs.

Ainsi, deux forums seront réalisés successivement les 18 et 20 août 2018, respectivement dans le Sud-Est et les Nippes, afin de réunir les leaders de ces régions et de discuter sur des problèmes structurels. Par ailleurs, en vue de rattraper le temps perdu, le secrétariat technique a organisé une semaine de rencontres avec les organisations des secteurs de la santé et de l’agriculture, entre autres.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Le Nouvelliste
Photo/Le Nouvelliste
www.anmwe.com

To Top