Culture

Haiti: Le Char de Sweet Micky a essuyé des jets de pierres lors du 1er jour gras au carnaval au Cayes

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

LES CAYES – Entouré d’une forte escorte sécuritaire composée en majorité d’agents de la Garde présidentielle haïtienne, l’ex-président Michel Martelly qui participe au Carnaval des Cayes, à l’invitation de l’éternel maire « démissionnaire », Gabriel Fortuné, entreprend au 1er jour-gras de faire ce qu’il sait faire de mieux depuis de très longues années : faire vibrer les carnavaliers du haut de son char musical

Dans cette Haïti sous état d’urgence économique décrété par le régime Tèt kalé, la Mairie des Cayes invite l’ancien président Tèt kalé, Michel Martelly, à venir participer au défilé carnavalesque 2019 de la Métropole du Sud.

Rezo Nòdwès a appris que le char musical « Sweet Micky » a essuyé des jets de pierres au niveau de la Grand’Rue des Cayes obligeant ainsi les musiciens à s’abriter en attendant que la police au service du groupe rétablisse l’ordre.

Pour l’instant, aucune arrestation n’a été signalée, non plus, aucune victime n’a été recensée. Toutefois le char Sweet Micky continue allègrement son parcours en fredonnant des airs bien connus du chanteur réputé pour ses propos grivois.

Le sénateur du Sud, Jean-Mary Salomon (OPL) qui avait lancé une mise en garde contre la présence de Sweet Micky sur le parcours, a fait les frais des invectives du chanteur qui s’est emparé, l’air réjoui, de ce sujet fourni à l’improviste par la tentative ratée de boycott du parlementaire et ex-commissaire du gouvernement des Cayes.

Source/Rezo Nòdwès

Photo/Archives

www.anmwe.com

To Top