Economy

Haiti: La S&H Global S.A, à Caracol installera désormais ses prochaines installations en République Dominicaine

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

CARACOL – Deux mauvaises nouvelles pour l’économie haïtienne. La première, S&H Global S.A, filiale haïtienne de Sae-A Trading Co. Ltd, l’une des plus grandes entreprises coréenne de fabrication de vêtements dans le monde, qui a investi 78 millions de dollars pour développer ses opérations dans le Parc Industriel de Caracol (PIC) , créée plus de 13,000 emplois et qui prévoyait augmenter ce nombre à 20,000, a décidé d’installer en République Dominicaine ses prochaines installations de production prévu initialement en Haïti.

En cause outre des problèmes de mauvaise gestion et de sécurité au PIC et fort probablement la perspective d’une augmentation du salaire minimum de 78.5% des ouvriers de la sous-traitance voté en première lecture à la Chambre basse.

La seconde mauvaise nouvelle, la Banque Interaméricaine de Développement (BID) a décidé de suspendre temporairement, un don de 41 millions de dollars approuvé en décembre 2015, destiné à financer la construction de nouveaux bâtiments industriels et d’autres infrastructures au sein du Parc de Caracol, considéré avec ses 246 hectares, comme l’un des grands et des plus moderne dans les Caraïbes lors de son inauguration en octobre 2012.

L’arrêt du projet d’extension des activités en Haïti de la S&H Global S.A, la première entreprise coréenne et la plus importante à s’installer dans le PIC, le risque d’augmentation de près de 80% du salaire minimum dans le secteur de la sous-traitance suite à un vote des députés et ses conséquences imprévisibles, des problèmes d’insécurité d’insalubrité, une énergie trop chère et les incertitudes politique et les troubles sociaux fréquent entre autres, sont autant de facteurs qui rendent aujourd’hui cette infrastructure moins compétitive et attirante pour les investisseurs internationaux, des facteurs qui ont été probablement considérés par la BID dans sa décision.

Rappelons que la BID a déjà décaissé 200.5 millions de dollars depuis 2011 pour le Parc industriel de Caracol où travaille 25% des ouvriers de la sous traitance textile au pays.

Source/Haiti Libre
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top