Haiti

Haïti: La Fondation Saint-Luc fermera ses institutions à cause de l’enlèvement d’un de ses membres

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Dans une note relative à l’enlèvement de Sherley Magloire, membre du conseil éducationnel de la Fondation St-Luc, enlevée le 22 janvier 2021, la Fondation menace de fermer ses différentes institutions si elle n’est pas relâchée saine et sauve dans le plus bref délai.

« La Fondation Saint-Luc annonce au grand public en particulier et à la population haïtienne en général que l’une de ses employés, Mme Magloire Sherley, membre de notre conseil éducationnel, a été enlevée depuis le 22 janvier 2021 par des individus armés non identifiés, vers les 7h30 p.m. dans la commune de la Croix-des-Bouquets », lit-on dans une note publiée le lundi 25 janvier 2021.

Plus loin, la Fondation, qui dirige à la fois des institutions de formation et des institutions sanitaires, menace de fermer ses portes cette semaine. « La Fondation St-Luc a le regret de vous informer que toutes les activités non essentielles au fonctionnement administratif de nos 36 institutions académiques sont suspendues du 25 au 26 janvier 2021 ».

« Toujours dans l’optique d’exiger sa libération, elle compte fermer les portes de ses 36 institutions scolaires, de ses 2 hôpitaux et de ses 7 centres de santés satellites, celle de son centre de production Francisville et de son programme OutReach dès le mercredi 27 janvier 2021 si les ravisseurs de Mme Magloire ne la libèrent pas saine et sauve en date du 25 janvier 2021 ».

Sur un ton résolu, « la Fondation St-Luc profite de l’occasion pour faire savoir aux ravisseurs qu’en aucun cas elle ne disposera pas de ses maigres ressources financières pour contribuer à payer cet acte criminel dont l’employée est victime. »

In fine, « la Fondation St-Luc condamne avec la plus grande rigueur ce climat d’insécurité généralisé qui s’installe à travers le pays et exige des plus hautes autorités du pays, que toutes les dispositions soient prises pour enfin garantir la sécurité des vies et des biens, et que tout soit mis en œuvre pour la libération inconditionnelle de notre dévouée collaboratrice ».

À noter que la Fondation St-Luc dirige l’hôpital pédiatrique le plus équipé du pays, ainsi que deux programmes de formation universitaire en pédiatrie et en chirurgie pédiatrique.

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top