Haiti

Haiti: Joseph Lambert «Toute personnalité indexée dans le rapport de la CSC/CA doit se rendre à la justice»

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le dernier rapport d’audit de la Cour des comptes sur la gestion des fonds PetroCaribe est disponible depuis ce 31 mai. Comme on pouvait s’y attendre, les avis divergent d’un camp à l’autre. L’élu du Sud-Est, ancien président du Sénat, se félicite d’avoir transféré le dossier PetroCaribe à la Cour des Comptes pour éviter une récupération politicienne du dossier. « L’assemblée des sénateurs s’était montrée à la hauteur de sa responsabilité lorsqu’elle a choisi de ne pas faire un vote politique mais a transféré le dossier à une instance étatique ayant l’expertise dans ce domaine… » rappelle-t-il.

Pour le sénateur Joseph Lambert, proche du pouvoir exécutif, toute personne ou institution qui, à quelque niveau que ce soit, indexée dans ce dossier a pour devoir de se soumettre à la justice. «

Toutefois, le sénateur du Sud-est attire l’attention sur la nécessité de ne pas noyer le dossier PetroCaribe dans celui d’Agritrans et de Betex. Il rappelle, en ce sens, que la population est à la recherche de 4,2 milliards de dollars américains, pas seulement de 50 millions de gourdes qui concernent le Chef de l’État. Le sénateur Lambert dit constater que l’on fait volontairement abstraction de certains dossiers du rapport.

Le dernier rapport d’audit de la Cour des comptes sur la gestion des fonds PetroCaribe est disponible depuis ce 31 mai. Comme on pouvait s’y attendre, les avis divergent d’un camp à l’autre. L’élu du Sud-Est, ancien président du Sénat, se félicite d’avoir transféré le dossier PetroCaribe à la Cour des Comptes pour éviter une récupération politicienne du dossier. « L’assemblée des sénateurs s’était montrée à la hauteur de sa responsabilité lorsqu’elle a choisi de ne pas faire un vote politique mais a transféré le dossier à une instance étatique ayant l’expertise dans ce domaine… » rappelle-t-il.

Pour le sénateur Joseph Lambert, proche du pouvoir exécutif, toute personne ou institution qui, à quelque niveau que ce soit, indexée dans ce dossier a pour devoir de se soumettre à la justice. «

Toutefois, le sénateur du Sud-est attire l’attention sur la nécessité de ne pas noyer le dossier PetroCaribe dans celui d’Agritrans et de Betex. Il rappelle, en ce sens, que la population est à la recherche de 4,2 milliards de dollars américains, pas seulement de 50 millions de gourdes qui concernent le Chef de l’État. Le sénateur Lambert dit constater que l’on fait volontairement abstraction de certains dossiers du rapport.

Concernant la procédure à suivre, le sénateur annonce que l’Assemblée des pères conscrits va statuer sur le rapport pour ensuite le transmettre à la justice. Comme c’était le cas pour le premier rapport de la CSC/CA.

Le sénateur informe en ce sens que le dossier PetroCaribe, avec l’autorisation de la Conférence des présidents, sera inscrit à l’ordre du jour de la séance de ratification en continuation au Sénat. Ainsi, demande-t-il aux quatre sénateurs de l’opposition d’éviter de bloquer la séance de présentation de la politique générale du premier ministre nommé. Car, dit-il, la population attend que le dossier PetroCaribe soit transmis rapidement à la justice.

Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top