Culture

Haiti: Funérailles officielles de Manno Charlemagne, ce vendredi au Champ de Mars

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Les funérailles officielles de l’auteur, compositeur et interprète Joseph Emmanuel (Manno) Charlemagne seront chantées, ce vendredi 22 décembre 2017, sur le Kiosque Occide Jeanty au Champ de Mars (principale place publique de Port-au-Prince).

Le chanteur engagé est décédé, le dimanche 10 décembre 2017, à 69 ans, à Miami (USA) des suites d’un cancer du poumon.

Ce jeudi 21 décembre, une soirée hommage à la mémoire du défunt, se poursuit sur le Kiosque, après celle organisée, le mardi 19 décembre 2017.

La dépouille mortelle y sera exposée vers 7 : 00 locales, le jour des obsèques durant lesquelles des honneurs funèbres seront données à Manno Charlemagne par la fanfare de la Police nationale d’Haïti (Pnh).

Après la cérémonie civile et religieuse, le cercueil sera ensuite transporté au cimetière de Verrettes (Artibonite, Nord), où aura lieu l’inhumation.
Sont attendues, entre autres, à ces funérailles le premier ministre, Jack Guy Lafontant, le ministre de la culture et de la communication, Limond Toussaint, les présidents de deux chambres du parlement et le maire de la commune de Port-au-Prince, Youri Chévry, selon le protocole rendu public.
Une soirée spéciale avec pour thème « Chantons Manno » a été organisée, le jeudi 14 décembre, à Pétionville (périphérie est).

Il y a eu, le vendredi 16 décembre, à Pax Villa funeral room à Miami, un service funéraire, auquel ont pris part les enfants, les parents et les fans de Manno Charlemagne.

En plus des soirées d’hommages, deux journées de deuil ont été décrétées, les mercredi 20 et jeudi 21 décembre, par les autorités municipales de la commune de Carrefour, commune où a vécu le chanteur.

Né en 1948 à Carrefour, Charlemagne fut l’une des principales références de la chanson engagée en Haïti durant les 40 dernières années.

Sa carrière a débuté dans les années 70 et son premier album enregistré en 1978 en duo avec Marco Jeanty, durant la dictature de Jean-Claude Duvalier, a tout de suite connu le succès.

L’artiste a vécu en exil entre les États-Unis et le Canada, de 1980 jusqu’à la chute du dictateur en février 1986.

Il a dû repartir en exil en septembre 1991, après le sanglant coup d’État militaire contre le président Jean Bertrand Aristide, démocratiquement élu lors des élections générales de décembre 1990.

Emmanuel Charlemagne a été élu maire de Port-au-Prince en 1995.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/AlterPresse
Photo/Archives
www.anmwe.com

Manno-Charlemagne

To Top