Haiti

Haiti: Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines et Lapeh rejettent Jovenel Moise comme Président

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Les candidats des partis politiques contestataires des résultats préliminaires de la présidentielle du 20 novembre 2016 rejettent l’élection de Jovenel Moise du Parti haïtien tèt kale (Phtk) comme président d’Haïti, suite à la publication des résultats définitifs.

Il s’agit des candidats du parti politique Fanmi Lavalas, Maryse Narcisse, de la plateforme Pitit Dessalines, Jean-Charles Moise et de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh), Jude Célestin.
Dans une note rendue publique, ce mercredi 4 janvier 2017, Fanmi Lavalas continue de rejeter ces résultats, qu’il qualifie de « coup d’État électoral ».

Fanmi Lavalas n’entend reconnaitre aucun résultat du Conseil électoral provisoire (Cep), tant que le processus de vérification est, dit-il, en contradiction avec le décret électoral du 2 mars 2015.

Il appelle la population notamment les démocrates, les ouvrières et ouvriers, les associations paysannes, les étudiantes et étudiants, à la mobilisation contre le Cep afin de défendre leurs votes.

Pour sa part, le candidat malheureux de Pitit Dessalines a critiqué le Bureau du contentieux électoral national (Bcen) qui, dit-il, a empêché la vérification au niveau du Centre de tabulation des votes (Ctv), lors d’une intervention sur la station privée Magic 9.

Tout en annonçant une autre phase de sa bataille, Moise déclare que « quand la loi est contre le peuple, le peuple doit être hors la loi ».

Célestin qui intervenait sur la sation privée Radio-Télé Kiskeya a également rejeté les résultats définitifs publiés par le Cep et lancé un appel à la mobilisation.

Dans une adresse à la Nation, le nouveau président élu d’Haïti, Jovenel Moise affirme que, dans les cinq ans à venir, son gouvernement aura besoin de l’expérience, la compétence ainsi que du dévouement de ses compétiteurs, pour le progrès du pays.

Il qualifie sa victoire comme celle du « peuple haïtien », de la « démocratie », de nos « institutions républicaines » et de la « jeunesse du pays ». Il promet de travailler en vue de projeter une autre image du pays à l’échelle internationale.

« Après plus de 20 mois de campagne, je suis, le mieux placé, pour comprendre les sacrifices des candidats à la présidentielle », se vante le nouveau président.

Jovenel Moise du Phtk est proclamé président élu, dès le premier tour de la présidentielle du 20 novembre 2016, avec 55,60% des suffrages, dans les résultats définitifs, publiés, le mardi 3 janvier 2017, par le Cep.

Célestin, avec 19,57% des voix, Jean-Charles Moise, avec 11,04% des suffrages et Narcisse, avec 9,01% des voix, arrivent respectivement, en 2e, 3e et 4e positions.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/AlterPresse
Photo/Archives
www.anmwe.com

jude-maryse-moise

To Top