Haiti

Haiti: Fanmi Lavalas et Lapeh dénoncent une violation flagrante du décret électoral

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Présents au Centre de Tabulation des Votes (CTV) hier mercredi 23 novembre, Les mandataires de Fanmi Lavalas et de Lapeh ont dénoncé une violation flagrante du décret électoral au niveau du contrôle de qualité des procès-verbaux. Selon eux, le décret électoral en son article 171.1 relatif aux critères de recevabilité d’un procès-verbal serait violé.

Le mandataire lavalassien Yvon Feuillé affirme que de nombreux procès-verbaux ont été comptabilisés avant qu’ils soient acheminés à l’unité de contrôle de qualité.

De la réception jusqu’à la saisie des données tirées des PV, explique- t-il, l’enveloppe plastifiée contenant des procès-verbaux, les listes d’émargement, les feuilles de comptage, les listes électorales partielles et autres est restée fermée. On se contente de vérifier la lisibilité des procès-verbaux au niveau de l’unité de contrôle visuel avant que les opérateurs ne procèdent à la saisie des informations disponibles. Seulement 5 % des procès-verbaux, à son avis, ont été acheminés à l’unité de contrôle de qualité, la seule habilitée à ouvrir une enveloppe.

Pour sa part, le mandataire de Lapeh, Alex Joseph, qualifie le processus de tabulation de vol électoral organisé. Comme Yvon Feuillé, il soutient que nombre de procès-verbaux ont été comptabilisés en violation du décret électoral. Il cite en exemple la commune de Cité Soleil où, selon lui, les trois quarts des procès-verbaux venant des centres de vote de cette zone n’ont pas été endossés au regard de la liste d’émargement.

Pour répondre aux mandataires de ces 2 partis, le directeur général du CTV, Robinson Chérilus déclare que le processus de tabulation des votes est conforme aux règlements publiés par le CEP sur le fonctionnement du Centre. Le CTV n’a pas la prérogative d’intervenir au niveau des listes d’émargement, des feuilles de comptage et autres. Le contrôle de qualité s’effectue sur la conformité de l’ensemble des données contenues dans les PV aux critères prédéfinis, indique Robinson Cherilus tout en assurant que l’ouverture de l’enveloppe plastifiée contenant les documents suscités n’est pas nécessaire dans le traitement des PV.

Soulignons que , le parti Fanmi Lavalas a contesté la validité du scrutin du dimanche 20 novembre via une note datée de lundi 21 novembre.Le parti de l’ancien président jean Bertrand Aristide dit souligner de nombreux points troublants qui projettent les indices d’un coup d’état électoral.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Press Network
Photo/Archives
www.anmwe.com

fanmi-lavalas-lapeh

To Top