Haiti

Haiti: Evans Paul «C’est le temps de demander pardon à Dessalines»

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Ce mardi 17 octobre, dans le cadre de la commémoration du 211e anniversaire de la mort de Jean-Jacques Dessalines, l’ancien Premier Ministre Evans Paul dans un message rappelle ce triste moment, affirmant que le temps est venu de rendre justice à Dessalines.

« L’assassinat de Dessalines, le 17 octobre 1806, constitue la déroute du projet national “Haïti puissance mondiale de la liberté” le poids de ce crime pèse encore très lourd sur notre conscience collective.

Moins de 3 ans après la naissance de notre pays le 1er janvier 1804, par l’assassinat du Père de la Patrie, nous avions commis un parricide révoltant nous laissant encore dans l’immaturité, malgré les 211 ans qui nous sépare de cet événement macabre.

Aussi, n’est-il pas venu le temps de demander pardon à Dessalines, le temps de changer d’attitudes, le temps de reconnaitre chacun sa part de responsabilité dans la débâcle où se trouve notre pays ?

N’est-il pas venu le temps de nous hisser à la hauteur du rêve de grandeur de Dessalines à l’égard de notre Nation ?

N’est-il pas venu le temps de nous réconcilier les uns avec les autres, en nous rappelant le geste héroïque et loyal du Colonel Charlotin Marcadieu, mulâtre de son état, qui a péri en volant au secours de l’Empereur Jacques 1er au Pont-Rouge, le 17 octobre 1806 ?

N’est-il pas venu le temps de rendre l’hommage mérité à Dedée Bazile, qualifiée injustement de folle (Defilée / la folle), pour avoir ramassé et assuré l’enterrement des restes morcelés du Père fondateur de la Patrie ?

N’est-il pas venu le temps de dire NON à toutes formes “d’impostures” en cultivant la “posture rationnelle” de femmes et d’hommes dignes de l’héritage de Dessalines, résolument décidés à prendre en main notre destinée, aujourd’hui et demain ?

N’est-il pas venu le temps de nous fixer des objectifs de grandeur dignes de Dessalines, pour faire de notre société un modèle du “vivre ensemble” où le Bien-être est accessible à tous ?

Certainement, il est venu le temps de réparer la trahison du 17 octobre, le temps de rendre justice à Dessalines ! »

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Libre
Photo/Archives
www.anmwe.com

EvansPaul

 

To Top