Haiti

Haiti: E-Power ouvre ses portes à la presse pour réfuter les allégations de « machann black-out »

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – « J’espère que vous réalisez que nous ne produisons pas du black-out », a lâché Carl Auguste Boisson au terme d’une présentation sur E-Power à un déjeûner de presse, le jeudi 28 mars 2019. La centrale qui fournit 31 mégawatts/heure à l’EDH délivre chaque mois 20 millions de kilowatts/heures. Les compteurs, « impossibles à falsifier », établissent la puissance transférée sur le réseau de l’EDH, a assuré le directeur de la centrale. L’autre filet de garantie de transparence dans le rapport entre la compagnie d’énergie et E-Power est le « test de recertification ».

« Au moment où je vous parle, le test de recertification de l’usine E-Power est en cours. Dans le contrat de 15 ans, tous les six mois, E-Power a pour obligation de faire un test de performance. Le test consiste en des lectures de nos compteurs par l’EDH pendant trois jours pour mesurer notre capacité de production. C’est cette capacité de production qui va déterminer le paiement pendant les six prochains mois. Si j’ai une machine en panne aujourd’hui, elle va baisser le montant du paiement », a expliqué Carl Auguste Boisson, qui a souligné que c’est l’EDH qui fait la distribution du courant livré sur son réseau par E-Power.

En ces temps de black-out, d’attaques contre les producteurs privés d’électricité, taxés de « machann black-out », Carl Auguste Boisson, après avoir expliqué le fonctionnement de sa centrale qui marche 24h/24, a souligné que E-Power a toujours vendu le courant moins cher à l’EDH. E-Power vend un courant 8 centimes moins cher que les autres usines qui produisent pour l’EDH. Sur l’année, cela permet à l’EDH d’économiser 21 millions de dollars américains, a-t-il soutenu avant d’étaler les chiffres qui racontent le plus gros problème de la compagnie d’État.

L’EDH a 250 000 clients actifs. Les prises illégales, les clients inactifs totalisent entre 530 et 540 000 connexions sur son réseau. En décembre 2018, l’EDH a émis 130 000 factures. Seulement 16 654 clients ont réglé, a révélé Carl Auguste Boisson qui insiste sur le fait que le refus des consommateurs de payer pour l’électricité consommé est le « vrai problème » de cette boîte de l’État. Par rapport à cette situation, E-Power, en 2016, avait payé pour réaliser une étude partagée avec le gouvernement. Les 13 recommandations, applicables sur trois ans, pourraient permettre à l’EDH de collecter 208 millions de dollars américains par an, a expliqué Carl Auguste Boisson, directeur de la centrale E-Power, un investissement 63 millions de dollars consentis par des Haïtiens et d’autres partenaires.

Parce qu’il faut tenir compte du besoin en électricité de la population qui compte un nombre important de personnes vivants au-dessous du seuil de pauvreté, E-Power Solar, filiale de la compagnie va, sous peu, commercialiser des unités solaires à des prix et des puissances différentes pour aider à résoudre les problèmes d’électrification. « Nous essayons de résoudre les problèmes primaires d’électricité. À peine 30 % d’Haïtiens disposent d’électricité », a poursuivi Carl Auguste Boisson, insistant sur des offres qui correspondent aux capacités économiques de la population.

« Nous allons essayer de venir avec des solutions solaires adaptées à chaque bourse », a indiqué M. Boisson, qui annonce la présentation, le 6 avril prochain, à la foire de St-Louis de Gonzague, des unités solaires à commercialiser. L’option prépayée va exister, a-t-il informé. « Nous sommes prêts à investir dans le solaire quand nous pensons réussir », a soutenu Carl Auguste Boisson, président d’une compagnie qui tire de la fierté de par son implication dans le social. 2,5 % des revenus de la compagnie sont versés à des projets pour le développement de la commune de Cité Soleil. Cela représente déjà 2, 3 millions de dollars américains, a expliqué Carl Auguste Boisson.

E-Power dispose actuellement de 600 000 dollars pour construire un centre communautaire pour les enfants de Cité Soleil. La compagnie cherche un terrain pour matérialiser ce projet, a indiqué Carl Auguste Boisson, qui a ouvert ses portes aux projecteurs de la presse pour réagir aux accusations de vendeur de black-out…

Source/Le Nouvelliste
Photo/Le Nouvelliste
www.anmwe.com

To Top