Crime

Haiti: Des bandits armés de pistolets, piques et bâtons insultent, brutalisent des religieuses

PORT-AU-PRINCE       Dans une lettre datée du 5 mars 2015, la Conférence Haïtienne des Religieux (CHR), qui regroupe 96 congrégations religieuses (soit plus de 3000 Sœurs, Frères et Pères de 30 nationalités différentes), dénonce la vague d’épreuves, d’injustice et de persécutions, qui s’abat sur les communautés religieuses à travers le pays où plusieurs maisons de religieux « ont été systématiquement cambriolés et les religieux insultés, humiliés et frappés par des individus armés ».

KLIKE SOU LYEN SA POU W KA LI ATIK SA: Rep. Dom: Des dizaines de camionneurs dominicains ont peur de franchir la frontière

zam_500x350

La CHR rappelle que « d’octobre 2014 à nos jours, 25 résidences de Sœurs ont été attaquées, certaines plusieurs fois, ainsi que le Centre du Renouveau Charismatique à Tabarre. C’est presque toujours le même scénario qui se reproduit, de nuit ou à l’aube des hommes armés de pistolets, piques et bâtons, intimident, insultent, brutalisent des religieuses et des religieux et emportent tout ce qu’ils trouvent comme argent destiné dans plusieurs cas à nos œuvres au bénéfice de la population. Certaines victimes ont même été hospitalisées.

Ce n’est pas la première fois que cela nous arrive. Peu de temps avant, il y a eu des cas de vols, de kidnappings et d’assassinats de religieuses et de religieux, mais ces jours-ci, cela prend la forme d’un phénomène habilement orchestré et il est clair que nous sommes ciblés. Cela nous fait d’autant plus mal que ni les religieuses âgées, usées dans le travail pour le peuple, ni les congrégations féminines, ni les congrégations étrangères n’ont été épargnées. Le cas le plus grave est celui de l’Institut Montfort qui s`occupent des sourds et muets et qui a été attaqué à 5 reprises augmentant le traumatisme de ces déficients et du personnel.

KLIKE SOU LYEN SA POU W KA LI ATIK SA: Haiti: Déjà 4 morts dans une chasse aux hougans dans le Sud
Une Sœur est actuellement dans le coma à St Raphaël. » Plus récemment, mercredi dernier en pleine nuit, des bandits armés ont fait irruption dans la résidence des Sœurs à Verrettes et volé une somme d’argent et du matériel. 7 individus ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête. Dans la nuit du 23 au 24 février dernier, la résidence des Sœurs de la Sainte Union, à Saint-Michel de l’Attalaye, a été attaquée là encore, les bandits sont repartit avec argent, bijoux et autres objets après avoir frappés les religieuses… Même scénario en janvier, où les Sœurs de Petite-Rivière de l’Artibonite ont été attaquées la nuit, dans ce dernier cas, les auteurs ont été arrêtés et déférés au cabinet d’instruction.

Au total 16 communautés pour 29 cas consécutifs ont été recensé. Département de Centre : Mirebalais, Saut d’eau, Boucan Carré, Pandiassou. Département Grand’Anse : Marfran. Département du Sud : Vieux Bourg d’Aquin, Maniche. Département du Nord : Saint Raphael. Département de l’Artibonite : Petite Rivière de l’Artibonite, Estère, Verettes, Saint Michel. Département de l’Ouest : Croix-des-Bouquets, Kenskoff, Delmas, Marin, Tabarre, Sibert.
KLIKE SOU LYEN SA POU W KA LI ATIK SA: Haiti: L’ancien chef de la sécurité de l’ex- président Aristide, Oriel Jean assassiné
Le Cardinal Chibly déplore que « Ces brigands ne manifestent aucun respect pour la dignité de la personne humaine en général et en particulier, pour la vie des personnes qui sont consacrées au Seigneur pour le service du prochain […] » La Conférence Épiscopale d’Haïti (CEH) propose 24 heures de prière continue les 13 et 14 mars prochains « Ce sera un geste de grande compassion, de communion profonde et de solidarité effective avec les religieuses et religieux ou toutes autres victimes d’agressions et de violences.

Tenez ferme dans la prière pour que soient raffermies votre foi et votre charité… » Les autorités gouvernementales, reste étrangement silencieuse devant la multiplication de ces actes ciblés contre des religieux… De son côté, la Police affirme avoir pris des dispositions autour des résidences des religieuses…
KLIKE SOU LYEN SA POU W KA LI ATIK SA: Haiti: L’ancien Sénateur Moïse Jean Charles annonce l’Opération «Tempête»
Par ailleurs au cours du premier weekend de mars, 4 personnes, dont des prêtres vaudou, ont été lynchés et tués à coups de machette, puis brûlés par des membres de la population, dans la commune de Chardonnière (Sud), accusés d’avoir causé un accident de moto mortel par des actes de sorcellerie…

Source/HL/ S/ HaïtiLibre

Photo/Archives

www.anmwe.com

zam_500x350

To Top