Haiti

Haiti: Création d’une unité spécialisée de la PNH pour surveiller la frontière

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le directeur général de la Police nationale, Michel-Ange Gédéon, crée la Direction de la police frontalière terrestre. Il s’agit d’une unité spécialisée de la PNH ayant pour mission de contrôler la frontière terrestre entre Haïti et la République dominicaine et de lutter contre toutes sortes de trafic illicite. Michel-Ange Gédéon qui a confié la nouvelle jeudi au Nouvelliste a souligné que cette nouvelle structure travaillera avec les instances étatiques concernées par la frontière, comme la douane et l’Immigration.

« Cette unité qui vise à contrôler la frontière s’inscrit dans la logique de la lutte contre les crimes transnationaux organisés, le trafic de la drogue, le trafic d’armes, la traite des personnes… », a expliqué au journal le chef de la Police nationale. Forte pour le moment de 100 agents de police, la Direction de la police frontalière terrestre aura, d’ici février 2018, 600 policiers déployés sur toute la ligne frontière terrestre. Les 100 premiers membres de ce nouveau corps seront placés dans le Nord-Est, a précisé Michel-Ange Gédéon.

Selon lui, il n’est pas normal de lutter contre l’insécurité et de laisser les frontières du pays poreuses comme elles le sont actuellement. Le DG de la police nationale se targue d’avoir le contrôle des ports, des aéroports et des eaux du pays. De nouveaux bateaux, a-t-il dit, ont été mis à la disposition des gardes-côtes pour patrouiller les mers territoriales à la recherche des trafiquants de toutes sortes.

Après l’arrestation et le transfert vers les Etats-Unis de l’ancien sénateur élu de la Grand’Anse, Guy Philippe, en janvier dernier pour son implication dans le trafic de la drogue et malgré les pressions et les menaces du Sénat contre cette arrestation, Michel-Ange Gédéon avait clairement exprimé sa volonté de mettre sous les verrous toute personne, quelle que soit sa position, impliquée dans le trafic de la drogue. Aujourd’hui encore, il maintient sa position. Selon lui, les actes de banditisme et de criminalité sont liés au trafic de la drogue.

Rien que la semaine dernière à l’Ile-à-Vache, nous avons saisi plus de 40 kilos de marijuana et procédé à des arrestations. A Cavaillon, nous avons saisi 11.136 kilos de cocaïne et procédé à l’arrestation de quatre individus. L’année dernière, nous avons brûlé pas moins de 3 000 kilogrammes de cocaïne, d’héroïne et de marijuana. Nous sommes déterminés à lutter contre ce fléau… », a martelé Michel-Ange Gédéon.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

PNH

To Top