Festival

Canada: Soirée-bénéfice HaHaHaïti. On rigole pour Haïti

MONTRÉAL, Québec – Le théâtre Maisonneuve de la Place des arts a vibré dimanche soir aux couleurs créoles pour la troisième édition du spectacle-bénéfice Hahahaïti. Cette année, l’événement a accueilli un invité d’honneur de taille en la présence de la vedette Wyclef Jean.

Porte-parole de l’événement, l’Académicien Dany Laferrière a reçu officiellement l’insigne de l’Ordre des arts et des lettres du Québec.

«Je dédie ce prix à tous ceux qui arrivent, a-t-il dit visiblement ému. À l’été 1976, j’arrivais à Montréal. Ce n’est pas donné à quiconque d’avoir deux pays. Avoir passé au Québec presque le double de temps que j’ai vécu dans mon pays natal cela ne s’invente pas.»

La soirée a été animée par Mehdi Bousaidan. «Est-ce qu’il y a des Haïtiens dans la salle?», a-t-il lancé. L’humoriste qui imite à la perfection l’accent haïtien a fait un numéro sur son expérience à Port-au-Prince très apprécié par l’auditoire.

Une surprise. Rachid Badouri qui n’était pas annoncé dans le programme est monté sur scène sous les cris et les applaudissements. «C’est l’fun de voir un public aussi diversifié. Même le maire de Montréal est ici ce soir. Aujourd’hui, ce n’est pas le maire Coderre, mais le maire Khader!», a-t-il plaisanté.

L’humoriste français Eddy King, bien au fait de la réalité québécoise, a suivi avec un numéro contre le racisme. À travers des anecdotes, le jeune homme d’origine congolaise a tenu à descendre un par un les clichés qui entourent la communauté noire d’ici et d’ailleurs. Le sport, la politique et l’histoire. Tout y est passé.

«Ce n’est pas quatre minutes de retard au travail qui nous font peur quand on a passé 400 ans à faire de l’overtime», a-t-il dit.

Katherine Levac a ensuite parlé de célibat à travers une prestation assez colorée, mais trop courte. En parlant de son physique, la Franco-Ontarienne a remercié ses formes rondelettes qui lui ont permis de survivre à une absorption accidentelle de savon. Toute une histoire.

Ralph Alfred a été le premier Haïtien à monter sur la scène. Le jeune homme qui inaugurait sa première fois devant un public a offert un moment très dynamique où il a raconté son enfance au pays.

Adib Alkhalidey, Boucar Diouf et Wyclef Jean étaient également au menu de la soirée.

Rappelons que la soirée-bénéfice HaHaHaïti, présentée par Juste pour rire, l’École nationale de l’humour et le consulat général de la République d’Haïti à Montréal, est organisée au profit de la création de la première École nationale de l’humour en Haïti. Son ouverture est prévue en novembre prochain.

Source/TVA Nouvelles
Photo/HaHaHaïti
www.anmwe.com

1

To Top