Haiti

Haïti: Ralph Youri Chevry, appréhendé en République Dominicaine, demande l’asile politique

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

SANTO DOMINGO, RD – Les autorités dominicaines ont confirmé hier l’arrestation de l’ancien maire de Port-au-Prince, Ralph Youry Chevry, qui avait un mandat d’arrêt émis par la Direction centrale de la police judiciaire haïtienne, et de trois autres personnes, dont un ancien gouverneur, considérées comme des opposants du gouvernement de Jovenel Moise.

Avec Ralph Youry Chevry, Wenson Pierre, ancien gouverneur de la communauté frontalière haïtienne de Cerca La Source, et les ressortissants haïtiens Antoine Maquendy, qui est un policier haïtien, et Wiquenson Despiene, ont été arrêtés et ont été transférés hier dans deux hélicoptères vers la capitale.

L’arrestation a eu lieu dimanche dernier au poste frontière de Santiago de la Cruz, dans la province de Dajabón. Chevy a demandé aux autorités dominicaines de ne pas les renvoyer en Haïti, craignant de ne pas les tuer parce qu’ils sont des insurgés. Après avoir été arrêtés, il a été rapporté qu’ils ont été emmenés à la forteresse de Beller de l’armée de la République dominicaine.

45 350 gourdes, appartenant à l’ancien maire, et aux détenus, ont été retenus ; 12 775 gourdes, 1 500 pesos RD et 10 dollars américains, de l’ancien gouverneur; 11 900 dollars et deux dollars du policier haïtien; 1 860 $ gourdes de Despiene.

Selon cette ONG, l’ancien maire est une personne politiquement persécutée en Haïti et a déclaré que la police avait tenté de l’arrêter le 8 de ce mois, après avoir brisé la clôture de sa maison avec un véhicule.

L’entité haïtienne appuie la demande sur les documents relatifs à la situation des réfugiés, notamment à la Convention de Genève de 1951 et le Protocole de 1967 sur la situation des réfugiés ratifiés par le pays.

Source/Hoy
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top