Haiti

Haïti: Le Rnddh sollicite le statut de réfugié politique pour l’ex-maire de Port-au-Prince, Youri Chévry

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) a sollicité, auprès du Ministère dominicain des affaires étrangères le statut de réfugié politique en faveur de l’ancien maire de Port-au-Prince, Youri Chévry, arrêté le 14 février 2021, à la frontière dominicaine de Dajabon (Nord) et transporté à Santo Domingo, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Dans une lettre en date du 15 février 2021, adressée au ministre dominicain des Affaires étrangères, Roberto Álvarez, le Rnddh assimile à une persécution politique les poursuites, engagées par la police haïtienne contre l’ancien maire, et demande à la République Dominicaine de lui accorder la protection.

Selon le Rnddh, le maire, appréhendé en compagnie de trois autres personnes, sans documents de voyage, et porteur d’une arme à feu, devrait être considéré comme un réfugié politique.

Chévry a été arrêté, le dimanche 14 février 2021, avec un autre ancien responsable de la mairie et deux policiers haïtiens, au poste frontière de Santiago de la Cruz, dans la province de Dajabón, a indiqué une source militaire à l’agence espagnole Efe.

Le maire a demandé aux autorités dominicaines de ne pas les renvoyer en Haïti, affirmant qu’ils pourraient être tués, a ajouté la source, qui a requis l’anonymat.

Les détenus ont été transférés, le lundi 15 février 2021, dans deux hélicoptères, au quartier général de l’armée dominicaine à Santo-Domingo, pour être interrogés.

Plusieurs photographies de Chévry ont été utilisées dans la manifestation antigouvernementale massive de dimanche 14 février 2021 à Port-au-Prince, appelant au départ du pouvoir de Jovenel Moise, dont le mandat a pris fin, le 7 février 2021, conformément à l’article 134-2 de la Constitution haïtienne et selon les forces vives de la nation, y compris les Églises, les universités et le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj).

Selon la presse dominicaine, le gouvernement haïtien accuse Youri Chévry d’implication dans le prétendu « coup d’État », dénoncé sans preuve le 7 février 2021.

Le 8 février 2021, la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj) a émis un avis de recherche de Ralph Youri Chévry.

L’ancien maire est accusé d’ « assassinat, tentative d’assassinat, destruction de biens publics et privés et association de malfaiteurs ».

Des images vidéos, circulant sur les réseaux sociaux, ont montré l’intervention, le samedi 6 février 2021, d’agents de la police dans une résidence, qui serait celle de l’ancien maire de la capitale. Des véhicules de la police paraissaient tenter de défoncer la barrière.

Aucune information officielle n’a été fournie à propos de cette affaire.

Source/AlterPresse
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top