Haiti

Haïti: Décès de l’homme politique et ancien Sénateur Serge Gilles

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Pradel Henriquez, le Ministre de la Culture salue le départ de Serge Gilles (85 ans), homme politique, ancien Sénateur et ancien candidat à la Présidence, décédé dans la soirée du 1e février 2021, à l’hôpital du Canapé-Vert (Port-au-Prince).

« Le Ministre Henriquez, tout en présentant ses condoléances à sa famille, à ses proches, à ses camarades de combat, à son parti, rend hommage à l’homme de conviction que fut Serge Gilles.

Bon voyage Serge
Et sympathies du Ministère de la Culture à toute la classe politique. »

En savoir plus sur Serge Gilles :
Né à Maïssade, dans le Plateau Central, le 5 janvier 1936, Serge Gilles, brillant intellectuel, possédait une licence de la Sorbonne en psychologie, un diplôme en Relations Internationales de l’Institut d’Etudes politiques de Paris, un diplôme en Education Physique l’École Nationale Supérieure d’Éducation Physique (ENSEP).

Engagé très tôt dans une lutte contre les Duvalier, il connut un exil de 25 ans. À son retour en Haïti, en 1986, il fonde le Parti social-démocrate, Parti Nationaliste Progressiste Révolutionnaire Haïtien (PANPRA) avant d’être arrêté et torturé sous le régime militaire.

En 1990, il est élu Sénateur suite à l’alliance de son Parti avec le Mouvement pour l’Instauration de la Démocratie (MIDH).

En 2005, le PANPRA se joint à d’autres Partis de gauche pour former la Fusion des Sociaux-Démocrates Haïtiens. Sous la bannière de la Fusion, il se présentera aux élections présidentielles de 2005-2006 qui consacreront de préférence la victoire de René Préval.

Aux côté de Chavanne Jean Baptiste du Mouvement des Paysans de Papaye (MPP), de Frère Francklin Armand de la Congrégation des Petits Frères et des Petites Soeurs de l’Incarnation, Serge Gilles est considéré pendant longtemps comme la référence pour tout le Plateau Central.

Messages de sympathie :
Président Jovenel Moïse :
« Haïti a perdu une grande figure politique qui a consacré sa vie à la cause de la démocratie. Serge Gilles était un rassembleur, un homme de grande générosité. Puissions-nous continuer d’être inspirés par sa sagesse, son engagement, pour rendre notre Nation meilleure et plus juste. »

Premier Ministre Jouthe :
« C’est avec un grand émoi que j’ai appris le décès de Serge Gilles : une des grandes figures politiques de la gauche et du socialisme en Haïti. Une autre immense perte pour le pays! Mes condoléances émues à sa famille et aux membres de la Fusion des sociaux démocrates. »

Joseph Lambert , Président du Sénat :
« Le décès de Serge Gilles me plonge dans une grande tristesse. La classe politique haïtienne a perdu un patriarche qui a bien marqué son temps. À la veuve éplorée, à ses filles, à la Présidente et aux membres de la Fusion, j’adresse mes très sincères et amicales condoléances.

Mathias Pierre, Ministre délégué chargé des questions électorales et des relations avec les partis politiques :
« Toutes mes condoléances à Betty Sorel Gilles, à toute la famille Gilles et la grande FUSION ! Serges était d’une grande sagesse, un homme ouvert, faisant toujours la promotion d’un Pacte de gouvernabilité nécessaire pour Haiti. Je me souviens de nos rencontres hebdomadaires. »

Charlot Jacquelin Jr., Secrétaire d’État à la Jeunesse :
« Le professeur. Serge Gilles était un homme remarquable. Je me rappelle nos diverses discutions autour d’une tasse de café, au salon, sur la galerie de Gilles. Très affable, il avait l’art et la manière de dire les choses avec une profondeur inouïe. Bon départ ! »

James Jacques, Consul Général à Santiago (RD) :
« C’est avec regret et beaucoup de tristesse que j’accueille la nouvelle du départ d’un ami, d’un conseiller, d’un mentor, Serge Gilles. Un être qui avait des qualités humaines, relationnelles, professionnelles exceptionnelles. Je présente mes sympathies à sa famille, ses amis et toutes autres personnes qui ont eu la chance de le côtoyer et pour qui il était devenu cher. »

Source/HaïtiLibre
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top