News

Monde: Michaëlle Jean, victime d’une campagne de salissage?

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

OTTAWA – La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) Michaëlle Jean fait les manchettes pour des dépenses jugées non conformes. Son porte-parole juge quant à lui qu’elle est victime d’une campagne de salissage par des cadres mécontents.

Selon une source interne citée dans le journal L’Opinion, Michaëlle Jean aurait dépensé plus de 50 000$ US (65 000$ CAN) dans le cadre d’un déplacement officiel à New York, une facture qui s’élève à 100 000$ (130 000$ CAN), toutes dépenses comprises. Un piano à queue de 14 000 euros (20 575$ CAN) a aussi été ajouté dans sa résidence officielle.
La source laisse entendre également que la secrétaire générale de la Francophonie, nommée l’an dernier, a tenté de faire passer des factures personnelles – comme son chauffeur personnel – sur le compte de l’Organisation.

Rien n’est plus faux, martèle son porte-parole Louis Hamann, en direct de Paris. Il explique que Michaëlle Jean est la première secrétaire générale de l’OIF à faire de sa résidence officielle un lieu de travail et qu’il est normal qu’elle l’équipe afin de recevoir des dignitaires.

« Ce n’est pas comme si Mme Jean était partie s’acheter une fusée. C’est un piano dans le cadre d’une résidence officielle où il y a, à l’occasion, des réceptions qui vont mettre en valeur des musiciens et des talents de la Francophonie, c’est tout. »

Il a expliqué que Michaëlle Jean a insisté pour que le piano ne soit pas neuf, mais bien soit de seconde main pour éviter des coûts trop élevés. L’instrument appartiendra à l’OIF, qui en a fait l’acquisition, et sera transféré aux prochains secrétaires généraux de la Francophonie.

« Ce n’est rien d’inhabituel, encore une fois », répète Louis Hamann.

Son déplacement au Sommet des Nations unies, en septembre dernier, n’avait lui non plus rien d’inhabituel. Son porte-parole concède que le montant de 130 000$ pour un voyage de cinq jours « peut sembler onéreux et beaucoup ».

En effet, les frais des luxueux hôtels sont quadruplés quand les dignitaires du monde entier sont réunis pour les rendez-vous annuels des Nations unies.

« Mais c’est ça que ça coûte. C’est une réalité pour tout le monde. C’est comme ça que ça fonctionne », dit-il.
« Tout autre haut dignitaire qui assiste à l’Assemblée générale des Nations unies – je regrette, mais ils ne peuvent pas loger au motel à 50 kilomètres de Manhattan. Et à Manhattan, pendant l’Assemblée générale, les prix des hôtels sont très, très élevés. »

Quant à son chauffeur personnel, l’actuelle secrétaire dispose des mêmes conditions que ces prédécesseurs, Abdou Diouf et Boutros Boutros-Ghali, explique Louis Hamann.

Mécontentement à l’OIF

Depuis qu’elle est à la tête de l’OIF, Michaëlle Jean a procédé à une restructuration qui a causé du mécontentement au sein des cadres dirigeants de l’organisation, selon plusieurs médias.

L’âge de retraite aurait été augmenté de 60 à 62 ans et les salaires auraient été gelés. Les postes de directeur auraient aussi été ouverts aux candidatures internationales, sans avertissement.

« Ces gens-là sont mécontents, puis ils courent un peu sur la place parisienne à raconter des histoires comme vous en avez vu dans L’Opinion, à raconter des histoires aux journalistes à gauche et à droite », estime Louis Hamann.
« Il y a des gens qui sont habitués d’avoir leur petit bout de gâteau, qui ne l’ont plus et qui sont très mécontents. »

Même si elles sont justifiées selon son porte-parole, les dépenses de Michaëlle Jean ne sont pas sans rappeler ses controverses du temps où elle était gouverneure générale.

« On dirait qu’elle s’ennuie de son rôle de GG », a commenté un expert québécois bien au fait de l’organisation qui préfère rester anonyme.

« À moyen ou à long terme, ça pourrait devenir gênant pour le gouvernement du Québec. »

Rappelons que Québec et Ottawa ont dépensé des dizaines de milliers de dollars pour que Michaëlle Jean décroche le poste de secrétaire générale de l’OIF.

Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie n’avait pas émis de commentaires à ce sujet au moment de publier.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR PLUS DE DÉTAILS

Source/Le Huffington Post
Photo/Archives
www.anmwe.com

Michaelle-Jean

To Top