Haiti

Monde: Joe Biden inscrit Haïti sur la liste des pays de transit ou producteur de drogue

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

WASHINGTON, DC – Jeudi 15 septembre, le Président américain Joe Biden a remis un memorandum au Secrétaire d’État, contenant la liste des principaux pays (Caraïbe, Amérique centrale et du Sud) de transit de drogues ou principaux pays producteurs de drogues illicites pour l’exercice 2023 : Afghanistan, Bahamas, Belize, Bolivie, Birmanie, Colombie, Costa Rica, République dominicaine, Équateur, El Salvador, Guatemala, Haïti, Honduras, Inde, Jamaïque, Laos, Mexique, Nicaragua, Pakistan, Panama, Pérou et Venezuela.

Dans le mémorandum Biden précise que « […] La présence d’un pays sur la liste ci-dessus ne reflète ni les efforts de lutte contre la drogue de son Gouvernement ni son niveau de coopération avec les États-Unis […] la raison pour laquelle les pays sont placés sur la liste est la combinaison de facteurs géographiques, commerciaux et économiques qui permettent le transit ou la production de drogues, même si un gouvernement s’est engagé dans des mesures de contrôle des stupéfiants et d’application de la loi solides et diligentes

[…] Faire face au bilan continu et de plus en plus effarant de l’épidémie de toxicomanie et de surdose aux États-Unis, qui a tragiquement coûté la vie à près de 108,000 personnes en 2021, reste l’une des principales priorités de santé publique de mon administration. Dans le cadre de notre stratégie nationale de lutte contre la drogue pour 2022, mon administration se concentrera sur les principaux moteurs de l’épidémie, notamment la toxicomanie non traitée et le trafic de drogue, et redoublera d’efforts pour renforcer les partenariats étrangers afin de lutter contre la production et le trafic de drogue, en particulier pour relever le défi commun des drogues synthétiques.

La demande de budget pour l’exercice 2023 de mon administration prévoit 24,3 milliards de dollars pour soutenir la prévention et le traitement fondés sur des données probantes, y compris les services de réduction des méfaits et de soutien au rétablissement, avec des investissements ciblés pour répondre aux besoins des populations les plus à risque de surdose et de troubles liés à l’utilisation de substances. La demande de budget comprend également des investissements importants pour réduire l’approvisionnement en drogues illicites provenant d’au-delà de nos frontières […] »

Source/Haïti Libre (HL)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top