News

Macron ou Le Pen : La France ne sera plus la même le 7 mai prochain

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

Plusieurs raisons expliquent l’intérêt que l’on éprouve de ce côté-ci de l’Atlantique pour les élections françaises. Nous allons essayer de les synthétiser en trois blocs:

1- Raisons historiques

La France, par le bouillonnement des idées des philosophes des Lumières, a contribué à faire entrer le monde occidental dans la modernité des États de droit. Or, même si la révolution américaine a précédé celle de la France par 13 années (1776-1789), il n’en demeure que les idées politiques de l’Aufklärung/Enlightenment ont influé et ont pesé de tout leur poids sur la vision politique des 56 Pères fondateurs de la constitution américaine

—pensez à l’influence de John Locke sur un Thomas Jefferson, pour ne citer que lui!— et sur la formation de la naissante république étoilée. Ne fût-ce que parce qu’elle est un pilier important de l’Europe, ce qui se fait en France nous intéresse ici en Amérique.

Il s’ensuit que s’Il est vrai que par intérêts économiques et idéologiques

—Et surtout racistes, lâchons le mot!— la France esclavagiste et colonialiste s’est imposé un usage réducteur, exclusif pour la race blanche, et dommageable pour la race noire, de la trilogie républicaine: liberté, égalité fraternité; il n’en demeure qu’elle est le berceau de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1789), qui a inspiré et inspire aujourd’hui encore les codes de Loi des États modernes. Ne fût-ce que pour cela, ce qui se fait en France attire notre attention. C’est le poids de l’Histoire.

2-Raisons culturelles

L’histoire de la France et celle du Canada sont intimement liées. Nul besoin de rappeler que les premiers explorateurs européens de ce que les Amérindiens appelaient Kanada venaient de la France. Quant aux Québécois, ils revendiquent avec chauvinisme leur lien de sang avec ceux qu’ils appellent, non sans flagornerie aucune, “nos cousins Français”. Dans les faits, les Français et nous les Québécois avons un bel héritage en partage. Nous partageons, entre autres, la francophonie; le Québec est le seul État francophone en Amérique du Nord. Conséquemment, nous sommes sensibles à ce qui se trame dans l’Hexagone.

3- Les enjeux des élections

Point n’est besoin de rappeler que ces élections, en particulier le second tour, ont mis en exergue deux visions diamétralement opposées de ce que devrait être la France du 21e siècle, la France post-11 septembre 2001. La France de l’ère Trump!

D’une part, Marine Le Pen propose une France repliée sur elle-même, anti-mondialisation, anti-euro, anti-union européenne, anti-immigration, va-t-en-guerre, anti-multiculturalisme, xénophobe (l’ombre du père-fondateur, Jean-Marie Le Pen, n’est jamais trop loin),etc.

D’autre part, la France de Macron est une France ouverte sur le monde (du moins, au niveau du discours!), pro-euro, pro-union européenne, pro-mondialisation, pro-immigration, favorable au multiculturalisme.

En outre, le style de Macron, sa façon de faire campagne, son discours, son âge, ne sont pas sans rappeler Justin Trudeau; ne fût-ce que pour cela, le nouveau locataire ou la nouvelle locataire de l’Élysée intéressera les Canadiens. Nous lui souhaitons (à lui ou à elle: soyons humbles, depuis l’élection de Donald Trump, plus rien n’est impossible, y compris l’élection de Marine Le Pen! )bonne chance et espérons que son quinquennat contribuera à offrir un répit aux Français et à apaiser le reste du monde.

Dr Jean Fils-Aimé, Ph.D

Anmwe
Photo/Archives
www.anmwe.com

Le-Pen-Macron

To Top