Haiti

Les évêques d’Haïti invitent les dirigeants de se mettre à l’écoute des souffrances du peuple

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE, Haiti – « Nous avons la joie de vous adresser ce message qui se situe dans un double contexte historique. Il s’agit, d’une part, de l’histoire du salut dont le point culminant est la venue parmi nous du Fils de Dieu, le Christ Jésus; et, d’autre part, de l’histoire de notre pays dans son déroulement actuel », informe, d’entrée de jeu, les évêques de l’Église catholique d’Haïti s’adressant simultanément aux prêtres, aux religieux, aux religieuses, aux fidèles laïcs, aux hommes et femmes de bonne volonté.

« En qui concerne l’histoire actuelle de notre pays, pendant trop longtemps le peuple haïtien a été trompé par ses dirigeants », constate les évêques assimilant le faible taux de participation relevé au cours des dernières joutes électorales à un désintéressement du peuple haïtien qui, trop souvent, a vu ses rêves se transformer en cauchemars par ceux-là mêmes en qui il avait placé sa confiance.

« Ces duperies ont fait naître en lui la frustration, le défaitisme et la méfiance », poursuivent-ils estimant que le taux de participation en question, environ 21%, n’est pas de mise dans une société qui se veut démocratique.« Il revient donc aujourd’hui à ceux qui sont appelés à diriger de tout mettre en œuvre pour inspirer confiance à la population qui vit avec le sentiment d’avoir été trompé, bafoué et utilisé.

Il est urgent pour les dirigeants de se mettre à l’écoute des souffrances du peuple et de prendre des décisions politiques et économiques capables de faire renaître l’espoir et la confiance », exhorte les hommes d’Église dans leur message qui s’adresse également aux hommes politiques de ce pays.« Nous demandons instamment à ceux qui sortiront vainqueurs de ces élections de mettre de côté toute attitude triomphaliste en invitant les concurrents d’hier à coopérer pour que règne la stabilité nécessaire au développement du pays.

Qu’ils aient à cœur de définir un mode de gouvernance inclusif susceptible d’engager le pays sur la voie du progrès à court, moyen et long terme. Que tous ceux qui ont participé aux élections ne se considèrent comme perdants ou gagnants, mais comme protagonistes du renouveau tant attendu par tous les Haïtiens », prônent les évêques qui se réjouissent devant la grande mobilisation lancée par les Haïtiens tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays pour secourir et soulager les victimes de l’ouragan Matthew.

eveques-dhaiti

To Top