Crime

IGPNH: des sanctions seront prises contre les policiers fautifs

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

En conférence de presse, vendredi 29 janvier 2016, le porte-parole de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH), Marc Wilkens Jean a fait le point autour de l’enquête relative aux actes de tortures exercées par des agents de la PNH sur deux jeunes brutalement molestés, dont l’image vidéo avait fait le tour des réseaux sociaux. Lors de cette rencontre avec la presse, Marc Wilkens Jean a fait savoir que suivant l’enquête de l’institution policière, l’incident s’était produit au Sous-commissariat de « Gran Ravin » en décembre 2015 dernier, contrairement à l’Arcahaie qui avait même été mentionné comme lieu, dans un communiqué du Premier ministre Evans Paul.

Le porte-parole de l’IGPNH a annoncé par ailleurs des sanctions appropriées contre les policiers fautifs, dont l’un d’entre eux était encore en audition à l’IGPNH, le jour même de la conférence. « Dans la vidéo, nous identifions entre 5 à 6 policiers. Nous allons les entendre en vue de mesurer la gravité et l’implication de chacun dans cette affaire. Ils seront sanctionnés conformément aux règlements et disciplines généraux de l’institution policière.

Posted by Rele Anmwe on Tuesday, January 19, 2016

brutalite-policiere-haiti-2

To Top