Haiti

Haiti: Youri Latortue décline l’invitation de Jovenel Moise mais reste ouvert à un dialogue sincère

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Outre le trio farouche au pouvoir en place, Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines et le Secteur dit démocratique- qui a décliné l’invitation du Palais national sur la formation du prochain gouvernement, Youri Latortue, coordonnateur national d’Ayiti An Aksyon, a lui aussi refusé de rencontrer le chef de l’Etat.

« Compte tenu de notre position en ce qui a trait à votre gestion alarmante des affaires du pays, notamment sur votre refus systématique d’adresser les revendications de la population, nous nous trouvons obligés de nous abstenir d’y participer» écrit-il dans une correspondance adressée au Président Jovenel Moïse.

Le refus d’administrer avec transparence et de rendre compte de l’usage des deniers publics, la poursuite d’implémentation des programmes inefficaces, les velléités de retarder les réformes de l’administration publique, l’indifférence face aux violations des droits de l’homme dans le pays sont autant de raisons évoquées par le Sénateur de l’Artibonite pour justifier sa décision.

Toutefois, le président de la Commission éthique et anti-corruption au Sénat de la République affirme que son parti reste ouvert à tout «dialogue ouvert et sincère ».

« Il importe quand même pour nous de vous préciser que le parti AYITI AN AKSYON demeure ouvert à tout dialogue élargi et sincère, où vous seriez disposé à traiter d’abord, et de toute urgence, des problèmes fondamentaux qui ont exacerbé la crise jusqu’ici » peut-on lire dans ladite correspondance.

Car, selon le parlementaire, il est de l’intérêt de tous les acteurs politiques de voir le premier mandataire de la nation remédier aux mécanismes de blocage qui ont fait, entre autres, obstruction au procès PetroCaribe, comme aux enquêtes sur le contrat Dermalog et sur le recrutement des mercenaires étrangers repartis comme ils étaient venus.

Par ailleurs, celui qui jadis supportait la candidature de Jovenel Moïse à la présidence exhorte ce dernier à amorcer de « vrais » échanges, avec les politiques, mais aussi avec les jeunes de la société civile.

Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top