Haiti

Haiti: Wilner Eliassaint et Sary Romain, sanctionnés pour leur implication dans la libération de Jean Fénèl Thanis

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Des organisations de défense des droits humains comme l’Organistion des Citoyens pour une nouvelle Haïti et le Réseau National de Défense des Droits humains saluent la décision du ministère de la Justice et de la Sécurité publique concernant la mise en disponibilité sans solde du Magistrat Wilner Eliassaint, substitut du commissaire du gouvernement près du parquet de la Croix-des- Bouquets et le commis parquet, Sary Romain, pour leur implication présumée dans la libération de l’ancien député de Cayes-Ile à Vache, Jean Fénel Thanis.

Le Réseau National des Défense des Droits humains, par la voix de Pierre Espérance parle d’une bonne décision, celle prise par le ministre de la Justice de mettre en disponibilité sans solde ceux qui sont impliqués dans la libération de l’ancien député. Cependant, le défenseur des droits humains dit attendre la mise sur pied d’une commission d’enquête pour que lumière soit faite sur la motivation du magistrat Wilner Eliassaint et du commis parquet Sary Romain dans la libération de Mr Thanis. Car selon lui, l’ancien parlementaire n’avait respecté aucun parmi les onze critères selon lesquels ceux en détention devrait respecter pour retrouver la liberté.

De son côté, le coordonnateur de l’Organisation des Citoyens pour une nouvelle Haïti, Camille Oxius, félicite le ministère de la Justice et de la Sécurité publique et dit prend acte de la décision de mettre en disponibilité sans solde les autorités judiciaires soupçonnées de corruption. Il invite par ailleurs le ministre de la Justice et de la Sécurité publique à diligenter une enquête au plus vite à fin de punir les coupables.

Ces organisations qui avaient élevé la voix pour dénoncer certaines libérations qu’elles qualifient d’illégales, invitent le titulaire du MJSP, Me Lucmane Delile à enquêter sur d’autres libérations réalisées dans le contexte de la crise sanitaire.

Source/Vant Bèf Info
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top