Haiti

Haiti: Violente confrontation à la frontière entre haïtiens et militaires dominicains

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

Vendredi dans la communauté de Carrizal d’Elías Piña à hauteur de la pyramide 181, où la République Dominicaine construit sur son territoire, un important complexe multi-agences qui abritera entre autres des installations douanières, une foule d’haïtien très motivés, ont lancé des propos hostiles aux militaires dominicains qui ont provoqué le renforcement militaires du périmètre de la base pour empêcher toute violation des limites territoriales.

Toutefois, malgré la présence des militaires dominicains sur place et les sommations d’usages, quelques dizaines d’haïtiens au visage masqué pour la plupart, ont traversé la frontière et lancé des pierres et des bouteilles sur des membres de l’armée dominicaine et du Corps spécialisé de sécurité frontalière terrestre (CESFRONT), ce qui a déclenché des tirs d’intimidation de la part des militaires dominicains pour disperser les agresseurs ont confirmé le Colonel Ángel Alfredo Camacho Ubiera, commandant de la troisième brigade d’infanterie et le colonel José Manuel Durán, Directeur de Cesfront,

Lors de ces affrontements où des coups de feu auraient été tirés du côté haïtiens selon des sources dominicaine non confirmée, deux haïtiens auraient été blessés. Des témoins haïtiens font état d’un haïtien tué par les militaires dominicains, information non confirmée de sources officielles.

Une situation qui a conduit le haut commandement militaire dirigé par le Ministre de la Défense, le Général Rubén Paulino Sem et le haut commandement de l’armée à se réunir de toute urgence au Ministère de la défense à Santo Domingo. Une Commission spéciale dirigée par le Commandant Général de l’armée, le Major-général Estanislao Gonell Regalado et l’Inspecteur Général Adm. Edmundo Felix Pimentel a été mise sur pieds pour enquêter sur les événements et rendre un rapport détaillé dès que possible.

Paulino Sem déplore ce qui est arrivée à la frontière mais maintient que les militaires à la frontière n’ont fait que leur devoir « Les soldats dominicains ont défendu leur intégrité physique et l’intégrité territoriale contre l’agression […] »

Rappelons que depuis 3 jours des mouvements de protestations et ne pneus brûlés sont observés en Haïti dans cette zone frontalière, protestations qui ont empêché les citoyens des deux pays d’exercer leurs activités commerciales sur le marché trans-frontalier de vendredi. À suivre…

Source/Haiti Libre

Photo/Archives

www.anmwe.com

To Top