Crime

Haiti : Un mort de plus dans le camp de la Police nationale (PNH)

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

MIRAGOANE – Des agents de la police nationale sont dans l’œil des bandits de grand chemin, car depuis plusieurs semaines l’institution policière haïtienne compte des victimes. Le mardi 3 mars, un agent issu de la 25ème promotion a été tué à Miragoâne, a appris Haitinews2000.

1

Pierre Enock a reçu deux balles abord d’un véhicule de transport en commun alors que les malfrats rançonnaient les passagers. Il a été assassiné après avoir été identifié à cause de son arme à feu par l’un des bandits, si on peut ajouter foi aux propos du porte-parole de la Police nationale au cours d’un entretient avec la rédaction.

Frantz Lerebours, très préoccupé par les actes d’assassinat contre ses pairs, annonce que des mesures vont vite prendre en vue de stopper la machine à tuer à travers plusieurs régions d’Haïti.

Nous devons signaler que cet acte crapuleux a été commis dans la commune de Miragoâne, précisément dans la section communale de Chalon.

Emmanuel Eddy Cantave

Source/Haiti News 2000

Photo/Archives

www.anmwe.com

1

To Top