Haiti

Haïti: Un commissaire de police révolté contre les dérives policières du groupe Fantômes 509

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Quelques heures après les actes de violences orchestrés à Port-au-Prince, par des policiers regroupés au sein d’une structure dénommée “Fantômes 509”, le lundi 27 avril dernier, le commissaire principal de police Jean Gospel Monélus exprime son indignation et son révolte face aux dérives de ces agents. Jean Gospel Monélus demande aux policiers de ne pas utiliser leurs armes à feu pour terroriser la population civile sous prétexte des mouvements de revendications.

Le commissaire principal de police, Jean Gospel Monélus, condamne les actes de violences orchestrés, le lundi 27 avril 2020, à Port-au-Prince, par un groupe de policiers qui s’identifient comme membres d’une structure dénommée “Fantômes 509”.
Selon Jean Gospel Monélus ces actes ne font pas honneur à la devise de l’institution policière qui est “Protéger et Servir”.

Jean Gospel Monélus, également Pasteur religieux a tenté de donner une interprétation spirituelle à ce nom “Fantômes 509” choisi par les policiers membres de ce secte. Il les a exhortés de ne pas continuer à hanter la vie des citoyens paisibles et d’arrêter de semer la terreur dans le pays sous prétexte d’une revendication quelconque.

Le Commissaire Principal a avoué à un reporteur de Vant Bèf Info (VBI), lors d’une conversation téléphonique, qu’il a été même menacé de mort par les policiers de “Fantômes 509”, au moment qu’il essayait de les ramener à la raison.

Le leader religieux également cadre de l’institution policière a présenté ses excuses au Directeur général de la PNH, Rameau Normil, car dit-il, il n’a pas eu son autorisation pour adresser ce message aux “brebis galeuses”, à travers une note vocale.

Tout en rappelant les tristes événements ayant abouti à la dissolution des Forces Armées d’Haïti (FADH) surtout avec l’insubordination des soldats à l’encontre des hauts gradés des FADH, le commissaire principal Jean Gospel Monélus demande aux commissaires, aux policiers et d’autres cadres de l’institution policière de conscientiser les policiers qui veulent emprunter cette voie.

Jean Gospel Monélus a demandé aux policiers de ne pas utiliser leur armes à feu pour terroriser la population sous prétexte des mouvements de revendications. Car selon lui ce genre de pratiques ressemblent à celles des groupes de gang du Village de Dieu, Grand Ravine et les “400 Marozo” .

Conscient des difficultés auxquelles font face les policiers, le commissaire principal demande aux autorités compétentes de continuer à prendre des mesures visant à améliorer les conditions de vie des agents de la PNH.

À rappeler que lundi dernier, les policiers de “Fantômes 509” ont saccagé les locaux de l’Office d’assurance Vieillesse (ONA), à Delmas 17, renvoyé les employés de l’ONA et incendié plusieurs véhicules garés sur la cour du ministère de l’économie et des finances.

Source/Vant Bèf Info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top