Education

Haïti: Protocole d’accord entre la Conférence épiscopale et le Ministère de l’Éducation

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – La Conférence épiscopale d’Haïti (CEH) et le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) ont signé un protocole d’accord portant sur un appui aux écoles presbytérales. Le soutien de l’Etat, à travers le MENFP, consistera en un appui financier et d’autres supports en matériels pédagogiques susceptibles d’améliorer le fonctionnement de ces écoles travaillant en général dans une grande précarité.

Le titulaire du MENFP, Pierre Josué Agénor CADET, et le président de la CEH, Monseigneur Launay SATURNÉ, ont signé un accord de coopération entre les deux institutions visant à venir en appui aux écoles presbytérales.

La cérémonie de signature s’est tenue, le mardi 13 octobre 2020, au bureau du ministre CADET, sis à Delmas 83, en présence de plusieurs représentants de la Commission épiscopale pour l’éducation catholique (CEEC) et des membres de cabinet du ministre.

Contenant neuf articles, ce Protocole d’accord fixe le cadre de coopération et les objectifs recherchés à travers cette démarche.

Pour le ministre CADET, il s’agit de renforcer les écoles presbytérales afin qu’elles puissent mieux remplir leur mission d’accompagnement des jeunes et de promouvoir un enseignement de qualité qui facilite la réussite scolaire.

Reconnaissant que l’éducation est un bien public et que les écoles presbytérales jouent un rôle important dans le développement de l’éducation en Haïti, le ministre CADET estime qu’il est du devoir de l’Etat d’appuyer toute initiative à but non lucratif susceptible de favoriser l’accès et la qualité de l’éducation.

Le numéro Un du MENFP a profité pour saluer et remercier l’église catholique pour sa forte contribution à l’éducation en Haïti en demandant à Monseigneur SATURNÉ de transmettre, au nom du gouvernement, ses remerciements à tous les membres de la Conférence épiscopale pour la contribution continue de l’église à l’éducation des enfants haïtiens.

D’après l’article 3 dudit Protocole, le MENFP propose chaque année une allocation budgétaire en vue d’accompagner les écoles presbytérales dans leur mission. Le ministère peut aussi apporter des matériels pédagogiques aux écoles concernées. L’accord qui rentre en vigueur à partir de l’année académique 2020-2021, s’étend sur trois ans et est renouvelable, suivant le consentement des parties.

La CEEC qui agit au nom de la CEH doit fournir, de son côté, un rapport périodique sur l’utilisation des fonds ainsi qu’un rapport d’activités, suivant l’article 4 de cet accord.

Un comité bi-partite de quatre membres est chargé de l’exécution et du suivi de cet accord. Il a, entre autres, pour mission d’élaborer le plan annuel d’activités à réaliser suivant un calendrier bien défini et identifier toutes les ressources nécessaires devant faciliter la réalisation des activités.

Monseigneur SATURNÉ se dit heureux de voir aboutir cette initiative au profit des écoles presbytérales.

Il s’agit pour le Président de la CEH d’un acte témoignant le respect de l’engagement pris par le ministre CADET, lors de sa participation à la session extraordinaire des évêques d’Haïti au Cap-Haitien, correspondant à sa prise de possession canonique.

Les écoles presbytérales, selon Monseigneur SATURNÉ, « appartenant au sous-secteur catholique d’éducation, fondées et administrées par les paroisses, constituent une catégorie d’écoles plutôt défavorisées à tout point de vue mais rendant pourtant des services inestimables à la nation depuis plus de cent ans ».

Le président de la CEH souhaite que cet accord puisse favoriser davantage l’amélioration de la qualité de l’éducation dans les zones rurales et marginales au bénéfice des couches défavorisées de la population haïtienne.

Source/Bureau de communication/MENFP
Photo/Bureau de communication/MENFP
www.anmwe.com

To Top