Haiti

Haiti: L’unité des jeunes en action pour le développement d’Ayiti appelle à un compromis

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Dans sa proposition de sortie de crise, l’unité des jeunes en action pour le développement d’Ayiti (UNJADAYITI) invite les acteurs à s’entendre pour favoriser l’émergence d’une société capable de compter sur elle-même.

« Chers compatriotes, il est temps aujourd’hui de nous lever et de relever notre pays », écrit d’entrée de jeu cette association dont Richemond Joseph est le coordonnateur exécutif.

Le leader de l’UNJADAYITI affirme noter que le pays est en proie à toute sorte de fléaux dont la faim, le chômage, l’incertitude, l’instabilité, l’insécurité, la division et la corruption.

Pour sortir le pays de l’impasse, l’organisation croit que le dialogue est incontournable. Des discussions qui doivent être franches et se dérouler dans un esprit de concorde et de paix.

L’Unité des Jeunes en Action pour le Développement d’AYITI (UNJADAYITI) pense que le mandat du président Jovenel Moïse (qui devrait se terminer en février 2022 NDLR) doit être écourté d’une année.

Les sénateurs devraient également censentir d’écourter leur mandat pour permettre la réalisation d’élections générales anticipées en octobre 2020.

L’organisation croit aussi qu’il est nécessaire de procéder au renvoi définitif du cabinet ministériel et de trouver un consensus politique qui permettrait aux sénateurs et députés de rester en poste jusqu’à l’organisation des prochaines élections afin d’éviter que le pays ne soit dirigé par décret.

Un premier ministre d’union nationale doit être nommé en vue de former un gouvernement d’ouverture qui inclue tous les secteurs vitaux du pays, écrit Richemond Joseph.

Ce gouvernement, dit-il, devrait initier le processus de résolution de la crise politique par un consensus entre les acteurs, assurer la stabilité du pays en créant un climat d’apaisement social et de sécurité.

Le gouvernement d’union nationale doit aussi œuvrer au progrès social et économique du pays par la recherche d’une identité nationale tout en encourageant la croissance par l’investissement, la création d’emploi et la bonne gouvernance.

L’UNJADAYITI souhaite aussi le renvoi de tous les membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP) et la réduction du train de vie l’Etat.

Source/Vant Bef Info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top