Haiti

Haïti: L’opposition pose ses conditions pour la reprise des activités au Sénat de la République

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Une issue à la crise actuelle doit passer inévitablement par des initiatives du sénat de la république, selon des sénateurs de l’opposition qui ont écrit, en ce sens, le président du grand corps, Dr Carl Murat Cantave.

Dans cette correspondance, ils posent certaines conditions pour la reprise des activités au niveau de leur assemblée dont la mise en place d’une commission d’enquête sur le scandale de corruption dans lequel sont épinglés des sénateurs du groupe GPRD et le premier ministre nommé Fritz William Michel pour la ratification de son énoncé de politique générale.

Ils exigent également la tenue d’une conférence des présidents afin de poser et de résoudre les problèmes qui entravent le bon fonctionnement du sénat.

Les dossiers relatifs au rapport sur l’utilisation des fonds PetroCaribe et à l’affaire Dermalog sont également dans les petits papiers des sénateurs de l’opposition.

Ils estiment qu’il est de bon ton que le sénat entame des discussions avec les differents acteurs afin de trouver les réponses immédiates aux problèmes pressants auxquels le pays est confronté.

Ces sénateurs citent la rareté des produits pétroliers, la vie chère, la dépréciation accélérée de la gourde (la monnaie locale) par rapport au dollar américain et l’insécurité entre autres.

Source/Vant Bef Info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top