Economy

Haiti: L’Etat haïtien veut en finir avec la dollarisation informelle du marché

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – L’utilisation d’une monnaie unique sur le territoire nationale, la Gourde, est en passe de devenir une réalité.

Après les tentatives sans grands succès de la Banque Centrale pour faire valoir l’unité monétaire d’Haïti, l’administration Moïse/Lafontant passe à la vitesse supérieure. Cette fois-ci c’est un arrêté pris en conseil des ministres qui interdit d’effectuer des transactions commerciales dans une autre monnaie que la gourde.

Ce texte de 10 articles portant les signatures de Jovenel Moïse, de Jack Guy Lafontant et des 18 ministres, est on ne peut plus clair.

Il prescrit que tous les contrats à titre onéreux conclus par l’Etat avec des tiers sont libellés et payés en gourde.
A ceux qui souvent se désolent voire s’énervent que certains produits ou services soient payables en dollars, cet arrêté dans ses articles 4, 5 et 6, apporte un soulagement. En effet, l’Etat pose une interdiction formelle à quiconque de réclamer à un citoyen le paiement en devise étrangère ou son équivalent en gourde pour des transactions dont le règlement effectue sur le territoire.

Ainsi, les autorités autorisent tout citoyen à dénoncer et à porter plaintes contre un individu ou une entreprise qui s’aviseraient d’outrepasser cette mesure.

Des poursuites judicaires ne sont donc pas à écarter.

Pour mieux mesurer l’impact de cette nouvelle disposition qui tend à renforcer la monnaie nationale, le contrôle des prix, prérogatives du ministère du commerce, est mentionné dans cet arrêté.

D’aucuns pourrait douter, mais il faudra attendre de voir l’Etat à l’œuvre.

L’administration Moïse-Lafontant semble d’autant plus déterminée à en finir avec la dollarisation informelle du marché ayisyen, qu’il est prévu, selon l’article 9 de l’arrêté du 1er mars, la mise en place d’un comité chargé d’assurer le suivi de l’application des nouvelles dispositions.

En finir avec la circulation de plusieurs monnaies sur le territoire national, certains diraient que c’est une bonne chose pour le pays. Si les plus sceptiques croient catégoriquement que c’est encore une nouvelle mesure de l’Etat qui ne sera jamais appliquée, les plus optimistes attendent de voir l’administration Moïse-Lafontant à l’œuvre.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

Gourde

To Top