Haiti

Haiti: L’Etat haïtien et et les ONG présentent un plan humanitaire de 126 millions de dollars

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Sous le patronage de la primature et du ministère de la planification coopération externe (MPCE), la communauté humanitaire a présenté à l’hôtel Montana le jeudi 29 février un document contenant un plan humanitaire en présence de plusieurs donateurs. Ce plan qui nécessite 126. 2 millions de dollars américains priorise 1.3 millions de personnes en cas de besoins d’une assistance humanitaire sur les 2.6 millions personnes menacées.

Ce document baptisé plan de réponse humanitaire pour Haïti élaboré conjointement par l’Etat Haïtien et les organisations non gouvernementales (ONG) est la planification pour une réponse humanitaire dans le pays pour l’année en cours. Une planification considérant les besoins précis qui ont été mises en lumières par un premier document titré l’aperçu des besoins humanitaires.

“Le plan humanitaire retient quatre domaines principaux d’interventions” a souligné le coordonnateur humanitaire pour Haïti le Dr. Mamadou Diallo. Les besoins vitaux dont la question de la sécurité alimentaire, la nécessité du renforcement de la préparation aux désastres naturels, les besoins sanitaires qui sont causés par les risques épidémiques ainsi que les besoins liés en protection civile. Sont les quatre thématiques abordés par M. Diallo.

Pour sa part le titulaire du MPCE, M. Jean Claudy Pierre souhaite que les ressources soient libérées en temps réel pour une mise en œuvre rapide du plan. “À travers ce plan vous venez de réitérer votre détermination à œuvrer au cote du gouvernement pour soulager la population haïtienne” a déclaré M. Pierre aux donateurs présents pour l’occasion.

“Le gouvernement voudrait que l’aide humanitaire soit de qualité et distribuée en vertu de la dignité humaine” a fait savoir le premier ministre Jean Henry Ceant. Qui croit que le pays a besoin de cette assistance humanitaire rappelant que les donateurs ont répondu à seulement 11% des demandes en 2018. “Il faut que les haïtiens se mettent ensemble, la main dans la main de quelque bord qu’ils soient, de quelque chapelle politique ils appartiennent pour qu’enfin nous puissions répondre nous-mêmes”, a déclaré Me Ceant.

Source/Haiti Press Network

Photo/Haiti Press Network

www.anmwe.com

To Top