Haiti

Haïti: Les Jovenelistes dénoncent « les velléités autocratiques » du premier ministre Ariel Henry

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le Rassemblement des Jovenelistes pour la Démocratie (RJD) condamne ce qu’il appelle une volonté du premier ministre Ariel Henry de faire obstruction à l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse et d’instaurer une autocratie dans le pays. En ce sens, ce regroupement sociopolitique appelle les haïtiens ayant cru aux engagements du président défunt, à s’unir pour faire échec « au plan macabre du chef du gouvernement ».

La révocation du ministre de la Justice Me Rockefeller Vincent et du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Me Bed-Ford Claude, confirme la volonté du premier ministre Ariel Henry de faire obstacle à l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse et d’instituer une autocratie dans le pays, selon le Rassemblement des Jovenelistes pour la Démocratie.

Le RJD rappelle que le premier ministre a pris ces décisions après avoir été invité à comparaître au parquet de Port-au-Prince le mardi 14 septembre dernier pour s’expliquer sur ses différentes conversations téléphoniques avec l’un des principaux suspects, le fugitif Joseph Felix Badio.

Dans une note en date du 19 septembre 2021, le RJD soutient que Me Vincent et Me Claude ont fait l’objet de nombreuses menaces de mort et ont dû se mettre à couvert.

Par ailleurs, le RJD appelle les haïtiens, ayant cru aux engagements du défunt président Moïse à faire front commun pour contrecarrer les manœuvres du chef du gouvernement visant à empêcher l’aboutissement de l’enquête sur l’assassinat du chef de l’État.

Source/Vant Bèf Info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top