Crime

Haïti: Les exécutants et complices de l’assassinat de Me Monferrier Dorval identifiés

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le Bureau des affaires criminelles (BAC), dans le rapport d’enquête soumis à la justice, a indiqué que les « nommés Modelet Sénégeau, alias Abidy, Mackender Fils-Aimé, Dunès Vilpique, alias Jah, Markenson Charles, alias Cobra, Gerson Laurent, alias TiLuc ou Louko, Richelet Augustin, Johnny Toussaint et consorts se sont associés en malfaiteurs pour assassiner le citoyen Monferrier Dorval, bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince ».

L’enquête a permis de déterminer que Richelet Augustin et Johnny Toussaint «se trouvaient au même endroit que la victime, soit en son domicile au moment de la perpétration de l’acte. Donc, il y a lieu de déduire qu’ils sont les présumés exécutants de cet assassinat », a indiqué le rapport du BAC. Le nommé Gerson Laurent était aussi dans la zone au moment des faits.

« Tandis que les recherches se poursuivent par les enquêteurs en vue d’identifier, d’interpeller et de déférer par-devant votre instance toute autre personne impliquée dans ces actes répréhensibles, à cette phase de la procédure, « les nommés Modelet Sénégeau, Mackender Fils-Aimé, Valéry Dor, Dunès Vilpique, alias Jah sont déférés en état par-devant vous avec la procédure partielle y afférente ».

« Le BAC suggèrerait que des mandats soient émis par les autorités judiciaires compétentes à l’encontre des nommés Markenson Charles, alias Cobra, Gerson Laurent, alias Ti Luc ou Louko, Richelet Augustin et Johnny Toussaint pour leur implication présumée dans les actes répréhensibles avant cités », lit-on dans ce rapport acheminé au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Gabriel Ducarmel, le 16 septembre. «Oui, le rapport est fait », a répondu le commissaire du gouvernement, interrogé sur les suites. « J’ai envoyé le dossier au cabinet d’instruction », a-t-il dit. Interrogé sur la suggestion du BAC de décerner des mandats contre les individus sus-cités, le commissaire du gouvernement indique que «les suites nécessaires » seront données.

Le Nouvelliste a appris d’une source proche du doyen Bernard St-Vil que l’instruction sur l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval est confiée au juge d’instruction Renord Regis.

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top