Haiti

Haiti: Le Président du Sénat, Carl Murat Cantave, invite tous les élus à mettre leur mandat sur la table du dialogue

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Après un silence radio qui aura duré plusieurs semaines, le Président du Sénat de la République, Carl Murat Cantave, réapparaît sur la scène politique pour responsabiliser les acteurs haïtiens qui selon lui, ont contribué et contribuent encore à l’existence de ce modèle de pays devenu un enfer pour ses fils et filles, tuant le rêve et l’espoir d’une jeunesse combattante.

Dans un message adressé au peuple et aux acteurs politiques, le sénateur de l’Artibonite Carl Murat Cantave dit constater avec consternation un pays qui se porte mal, assis sur un baril de poudre, au bord de l’explosion. Qui n’en a pas fait le constat? se questionne-t-il.

L’état lamentable dans lequel se trouve la population n’a rien d’un hasard de l’avis de Carl Murat Cantave qui impute la responsabilité à ceux qui avaient et qui ont aujourd’hui la mission de changer les conditions de vie du peuple.

« Le peuple a faim, il n’a plus besoin de vaines paroles. Il s’attend à ce qu’on lui tende la main. Il est épuisé et essoufflé. Il n’a point besoin d’être manipulé par des politiciens qui, dans un camp ou dans l’autre, le mobilise à des fins personnelles », déclare l’élu de l’Artibonite.

« Nous avons tous pêché contre ce peuple. Nous sommes tous des nuls, des incompétents et des hypocrites. À chacun, nous avons notre presse érigée en tribunal pour nous blanchir. N’utilisons pas la naïveté du peuple haïtien pour nous dédouaner des torts que nous l’avons tous fait », lâche-t-il tout en s’insurgeant de constater que tous les grands pêcheurs d’hier, se sont transformés en donneurs de leçons morales et en accusateurs aujourd’hui.

« Qu’on arrête tout cela. Et qu’on compose pour le bien du peuple haïtien. Sinon, il faudra attendre une nouvelle génération pour laver nos souillures et offrir la rédemption à ce pays. Malheur à vous jeunesse, si vous choisissez la voie de vos aînés! « , recommande le President du Grand Corps.

Au Président de la République, garant de la bonne marche des institutions, Carl Murat conseille la sagesse et l’humilité afin d’avoir raison sur l’histoire dans cette conjoncture fragile et complexe.

« Aujourd’hui, l’histoire essoufflée, épuisée et manquant de créativité se jette humblement à vos pieds. Désireuse de savoir davantage, elle se met à votre écoute. À vous de mouler et de la roder pour calmer ses passions et émotions coutumières et vous présentez ainsi dans son cour comme celui qui l’a rééduqué et qui a eu raison de ses insolantes passions, ses soubresauts incontrôlés. Le Sénat affirme haut et fort qu’il est loin d’être incapable de jouer son rôle constitutionnel. Le Sénat attend que le garant des institutions que vous êtes, créer les conditions politiques, socioéconomiques et surtout sécuritaires pour qu’il accomplisse son dessein avec hauteur dans cette crise qui est essentiellement extra sénatoriale », ajoute-t-il, recommandant au chef de l’Etat de prendre toutes les dispositions pour entamer tout de suite et sans dilatoire le dialogue lancé il y a plus de 6 mois, mais avec les prérequis qui s’imposent aujourd’hui.

« Les acteurs doivent déposer leurs armes pour s’assoir, discuter, négocier et s’entendre sur la direction à donner au pays pour les 25 années à venir via un pacte formel de cohabitation basé exclusivement sur les intérêts du pays et des collectivités haïtiennes. Car aujourd’hui, le dialogue constitue l’unique et la seule planche de salut pour la résolution de nos maux », précise le sénateur Cantave qui demande à ce que tous les mandats soient mis sur la table des négociations.

Contactés au téléphone, plusieurs sénateurs de l’opposition et proches du pouvoir disent n’être pas engagés par le massage de Carl Murat Cantave pour n’avoir pas été mis au courant préalablement d’une telle initiative. Ce message engage seulment le sénateur Cantave, ont-ils fait savoir. Certains ont même laissé entendre qu’ils ne reconnaissent plus le Docteur Cantave comme Président de l’assemblée des sénateurs .

Source/Juno 7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top