Economy

Haïti: Le Président de la Unibank explique la pénalité de la Banque de la République d’Haïti

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Mercredi 26 août en conférence de presse, Jean Baden Dubois, le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH) a annoncé que deux banques commerciales ont été sanctionnés pour non respect des règles en vigueur dont la Unibank qui devra payer une pénalité de 865,4 millions de Gourdes sans révéler les motifs de cette sanction.

Réagissant à cette pénalité F. Carl Braun, Président du Conseil d’Administration de la Unibank, dans une circulaire adressée aux Collaborateurs de la Unibank et du Groupe Financier National (GFN) datée du 28 août explique que « […] suite à l’inspection de la BRH (avril 2018 à août 2019) portant sur les données opérationnelles et financières arrêtés au 31 décembre 2017, la BRH a imposé à la Unibank, tel qu’annoncé par le Gouverneur une pénalité de 865,4 millions de Gourdes »

Poursuivant « […] la Unibank a été surprise par l’application et l’annonce de cette pénalité alors qu’elle était en communication avec la BRH et qu’elle travaillait, de bonne foi, sur les recommandations transmises par cette dernière.

Cette pénalité d’un montant aussi élevé, représentant l’équivalent de 7,2 millions de dollars américains, est repartie comme suit :

Le non virement de comptes inactifs à la classification comptables « dépôts non sujets emploi », soit 59,8 % des pénalités ;
La non soumission de documents selon le format requis par la BRH, soit 32,7% ;
La non mise à jour de dossiers de la clientèle (56 cas), soit 7,1% ;
Le dépassement de la limite journalière de la position nette de change, soit 0.4% ;
La négociation de chèques en faveur de personnes interdites de chéquiers (17 cas), soit 0,004% »

Le Président Braun de la Unibank, précise que cette pénalité, qui représente « 7,09% des fonds propres de la banque, qui s’élevaient au 31 juillet 2020 à 12,2 milliards de Gourdes et 39,94% des résultats de l’exercice en cours (octobre 2019-juillet 2020) n’affecte pas ses opérations courantes ni ses ratios règlementaires, qui restent toujours largement adéquats. »

Source/HaïtiLibre
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top