Haiti

Haïti: Le gouvernement dément avoir donné une île au rappeur américain Kanye West

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le gouvernement, par le biais de la Chancellerie haïtienne, dément les paroles du célèbre rappeur américain Kanye West selon lesquelles le président Jovenel Moïse lui aurait cédé une île du territoire pour ériger une ville du futur.

La vidéo circule en boucle sur les réseaux sociaux depuis le weekend. On y voit le rappeur américain Kanye West dans une interview à la radio dans laquelle il déclare que le président Jovenel Moïse lui aurait donné une île faisant partie du territoire haïtien en vue de la développer et d’y ériger une ville du futur, à l’instar de Akon au Sénégal.

Une information démentie ce lundi 26 octobre 2020 par le Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes (MAEC). La Chancellerie haïtienne rappelle dans une note que le chef de l’État dans une démarche de promouvoir les potentialités touristiques du pays a visité Labadee et l’Île de la Tortue, en compagnie de personnalités qui étaient en tournée dans le pays dont l’interprète du hit mondial « Stronger », Kanye West.

Le Président de la République, Jovenel Moïse, a profité de cette occasion pour inviter la communauté afro-américaine à venir faire des affaires en Haïti en y réalisant des investissements dans des secteurs porteurs tels la culture et le tourisme. Ce pays est l’endroit idéal pour promouvoir la culture universelle explique la note du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes.

« Depuis son accession à la Magistrature suprême de l’État, le président Jovenel Moïse fait de son mieux pour présenter Haïti comme une terre d’accueil des investissements directs étrangers, notamment dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures, du tourisme et de l’agro-industrie.

Cependant, à aucun moment le Chef de l’État n’est habité par l’idée de brader le territoire national, pour quelque raison que ce soit. Il ne ménage cependant aucun effort pour faciliter des investissements, aussi bien locaux qu’étrangers dans but de garantir le bien-être de la population et d’assurer le développement durable de la nation.», affirme la note de presse du MAEC en date du lundi 26 octobre 2020.

Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top