Haiti

Haiti: Laurent Lamothe dénonce la mauvaise foi des commissaires du rapport Petro Caribe

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – L’ancien Premier ministre, Laurent Salvador Lamothe a dénoncé aujourd’hui en conférence de presse le rapport Petro Caribe qui, selon lui, est un « rapport scandaleux, honteux » et qui vise à salir notamment l’entourage du président Jovenel Moise.

Lors d’une présentation qualifiée d’ « analyse technique et politique », par l’ancien chef du gouvernement, ce dernier s’est questionné sur l’impartialité de ce rapport rédigé par deux « sénateurs lavalas », à savoir Evalière Beauplan et Nenel Cassis, entre autres.

Pour prouver « la mauvaise foi » des commissaires, l’ancien premier ministre Laurent Salvador Lamothe a retenu 4 points, à l’intérieur dudit rapport, qui ne sont pas cadrés avec la réalité.

D’abord, la route de Cerca Carvajal. Selon Laurent Lamothe, cette route de 16 km a été achevée et coûte à l’État haitien 23 millions 598 mille 685 dollars américains. Le rapport, lui, affirme que sur les 17 km que devrait mesurer ladite route seulement 10.5 km ont été réalisés.

Ensuite, le marché de Fontamara. Celui-ci est, selon l’ancien premier ministre Laurent Lamothe, un « marché moderne doté d’un parking d’une capacité de 150 véhicules, d’une chambre froide, d’un quai où des bateaux peuvent être accostés », etc.

Le rapport, de son côté, a dénoncé la construction d’un marché trop cher à Fontamara. À sa démission, en 2014, 25% des fonds ont été décaissés pour 30% des avancements des travaux, a expliqué Laurent Salvador Lamothe.

Ensuite, la route de Lafiteau. Comparée à la route Petite-Rivière de Nippes / Petit trou de Nippes, le rapport affirme que cette route a été surfacturée. « Ce sont deux routes différentes dont celle construite dans le département des Nippes est de 31 km pour 36 millions 945 mille 789 dollars 30 », a indiqué Laurent Lamothe.

Enfin, selon le rapport, « les 2% d’accompte pour la Direction générale des impôts (DGI) n’ont pas été prélevés par le Ministère de la planification et de la coopération externe (MPCE) ».

Laurent Lamothe a tout simplement assimilé cette affirmation du rapport à une méconnaissance de la procédure fiscale, car ce prélèvement a été fait soit par le Ministère de l’économie et des finances soit par le ministère impliqué directement dans le projet ou par le MPCE.

A l’issu de cette conférence de presse, Laurent Salvador Lamothe a dénoncé l’absence de preuve dans ce rapport. Aussi, a-t-il précisé qu’il est pour la réalisation d’une enquête sérieuse sur la gestion du fonds Petro Caribe.
Cependant, cette enquête doit être réalisée par les instances haitiennes compétentes en la matière, a-t-il martelé.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Vant bèf info (VBI)
Photo/Vant bèf info (VBI)
www.anmwe.com

Laurent-Lamothe

To Top