Haiti

Haiti: L’administration Moïse-Lafontant au Parlement à la 1ère session ordinaire de l’année législative 2018

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le président Jovenel Moïse, le premier ministre Jack Guy Lafontant ainsi que les membres de son gouvernement, sont attendus à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année législative 2018, le lundi 8 janvier 2018, comme l’exige la Constitution haïtienne.

En plus du discours du chef de l’Etat et du bilan de l’action gouvernementale, il se pourrait que des députés fassent des tentatives pour insérer d’autres points à l’ordre du jour comme la formation du Conseil électoral permanent (Cep), indique à AlterPresse le député Abel Descollines du parti Konvansyon inite demokratik (Kid).

Il y avait une convocation à l’extraordinaire qui n’a pas été épuisée, rappelle-t-il.

La séance marquera la fermeture de la session extraordinaire et l’ouverture de la première session ordinaire de l’année législative 2018 de la 50e législature.

L’assemblée nationale devant consacrer le départ en vacances des députés, a eu lieu, le lundi 11 septembre 2017, soit deux jours après le vote, par la chambre basse, du projet de budget 2017-2018 controversé.

Pendant des mois, des manifestations sporadiques se sont multipliées dans le pays, notamment à Port-au-Prince, contre le vote de ce budget par le parlement, entre autres.

Rien de concret n’a été fait durant les 11 derniers mois de l’administration Moise-Lafontant, caractérisée par des effets d’annonce, fustige Descollines.

Il estime qu’il y a une nécessité de remaniement ministériel qui n’est pas une fin en soi, car le statu quo peut rester inchangé, selon lui.

Même s’il est important de procéder à un remaniement, ceci doit être accompagné d’actions plurielles qui permettraient la déconcentration des moyens de l’Etat, souligne-t-il.

Certains sénateurs et députés seraient favorables à un remaniement dans le gouvernement, rapporte le sénateur Nawoon Marcellus du parti Bouclier .

Toutefois, le bloc majoritaire au sénat est prêt à appuyer le gouvernement actuel pour qu’il puisse donner les résultats nécessaires, tente-t-il de rassurer.

Lors d’un discours prononcé aux Gonaïves (Artibonite, Nord) le lundi 1er janvier 2018, à l’occasion du 214e anniversaire de la proclamation de l’Indépendance d’Haïti, Jovenel Moïse a annoncé le lancement des États généraux sectoriels de la Nation, après les consultations initiées auprès de tous les secteurs de la vie nationale au cours des trois derniers mois.

« Grâce à ces assises, les témoignages seront recueillis en vue de trouver le chemin critique, qui nous permettra d’arriver à la volonté de faire route ensemble », a-t-il indiqué, tout en appelant à l’élaboration de politiques publiques capables de favoriser la croissance et le développement du pays.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/AlterPresse
Photo/Archives
www.anmwe.com

Admin-Moise-Lafontant

To Top