Haiti

Haiti: La Mairie de Jacmel dénonce des pressions pour avoir exclu Sweet Micky du carnaval

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

JACMEL – Les festivités s’annoncent sur fond de polémique. Le Maire de la commune dénonce des pressions subies après l’interdiction faite au groupe Sweet Micky de prendre part au défilé et une volonté de l’ex sénateur Edwin Zenny (proche de Michel Martelly) de saper l’organisation du carnaval de Jacmel pour lui rendre selon lui une «réponse politique».

Selon Macky Kessa, «des membres du gouvernement auraient invalidé le chèque destiné à l’organisation du carnaval de Jacmel afin de punir le Conseil municipal de cette ville pour avoir exclu le groupe Sweet Micky et son chanteur, l’ex Président Michel Joseph Martelly ».

Des membres du gouvernement auraient auparavant menacé de ne pas autoriser les décaissements, à en croire les déclarations de Macky Kessa. Il a réclamé de l’institution policière de la vigilence et du professionnalisme au cours du déroulement des festivités.

Macky Kessa, qui affirme être l’objet d’incessantes menaces, a remercié par ailleurs le président Jovenel Moïse de son « support indéfectible ».
À noter que les stands sur l’avenue Baranquilla – principal site du parcours dans cette ville – sont sur le point d’être achevés.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Vant bèf info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

Mairie-Jacmel

To Top