Crime

Haïti: Jovenel Moïse nie toute implication dans l’assassinat de l’ex bâtonnier Monferier Dorval

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le chef de l’état haïtien, M. Jovenel Moïse, nie toute implication dans l’assassinat de l’ex bâtonnier, M. Monferier Dorval.

Il assure qu’il n’a aucun intérêt dans le meurtre d’un intellectuel qui préconise, comme lui, une nouvelle constitution. Nous ferons tout pour trouver les exécutants et les auteurs intellectuels de l’assassinat de maitre Dorval. Mes mains n’ont pas de sang, a martelé M. Moïse.

Interrogé sur le refus de son administration d’autoriser la formation d’une commission d’enquête, le président Moïse a fait valoir que l’exécutif ne peut interferer dans un dossier déjà traité par le pouvoir judiciaire. Il se dit favorable à une rencontre entre le barreau de Port-au-Prince et la Présidence en vue de trouver une entente. J’attends le barreau pour une réunion. On ne peut résoudre les problèmes dans la confrontation, a martelé le président haïtien.

En ce qui a trait aux accusations relatives sur la proximité entre sa résidence et celle de M. Dorval, le président Moïse explique que le site du crime n’est pas dans le périmètre immédiat de sa maison.

Réagissant sur les accusations relatives aux présumés criminels qui seraient des employés de la Présidence, M. Moïse a fait valoir que cette institution compte plus de 1200 fonctionnaires qui conservent leur postes quelque soit le president.

Source/Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top