Haiti

Haiti: Jovenel Moïse dévoile son plan d’électrifier l’ensemble du territoire national

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le président de la République, lors d’un point de presse bilan sur sa participation à une réunion de la Caricom mercredi dernier, est revenu sur son projet d’électrifier l’ensemble du territoire national en seulement 24 mois. S’il reste peu éloquent sur les sources de financement de son projet, il a énuméré les différentes étapes qui devront aboutir à la concrétisation de cette promesse. En effet, l’entrepreneur mu en politique a souligné que l’un des premiers chantiers consistera à la réparation du réseau de la zone métropolitaine. À ce titre, il compte sur « l’une des plus grandes sociétés en matière de réparation de réseaux électriques ».

Le temps de réparer ces réseaux, Jovenel Moïse profitera pour s’attaquer à un autre chantier, celui de l’électrification, 24 heures sur 24, des petites villes qui ne sont pas connectées sur le réseau. « Ce travail a déjà débuté à Les Irois. Son système mixte est déjà là. Cette ville aura à la fois de l’énergie solaire, éolienne et diesel. Les compteurs prépayés pour ses 500 maisons sont déjà disponibles. D’ici la fin du mois de juillet, Les Irois aura l’énergie électrique 24h sur 24. Les autres petites villes seront touchées par la suite », a-t-il promis, soulignant que l’opinion publique sera informée à chaque réalisation.

Par ailleurs, le président a fait état d’un projet de connexion de la zone métropolitaine avec 16 grandes villes du pays telles que ouanaminthe, Fort-Liberté, Cap-Haïtien, Limbé, Saint-Louis du Nord, Port-de-Paix, Mirebalais, Hinche, Petit Goâve, Jacmel, Miragoâne, Aquin, Cayes, Jérémie etc. Avec la région métropolitaine, ces villes, souligne-t-il, consomment 92% de l’énergie produite. « Ces 16 grandes villes et Port au Prince ont besoin de 600 à 700 mégawatts contre 20 mégawatts pour les petites villes dans leur ensemble », explique-t-il.

Plus loin, Moïse a révélé avoir exigé des entreprises productrices d’énergie dans le pays de définir d’autres sources afin de produire 200 mégawatts. « Le gouvernement ne va pas accepter un courant produit à partir du diesel ou encore du mazout. Ces entreprises peuvent recourir au gaz naturel et au soleil. Elles ont accepté. Nous allons signer un mémorandum en ce sens », a-t-il dit.

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

edh-petit-goave

To Top