Haiti

Haiti: Guy Philippe met en garde toute personne habillée par Privert en tenue militaire ou policière

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

LES CAYES – Dans un message audio de 9 minutes, Guy Philippe, dont le nom est cité dans le rapport d’enquête du Bureau des Affaires Criminelles (BAC) dans l’attaque du Commissariat des Cayes dans la nuit du 15 au 16 juin , qui fait l’objet d’un mandat d’amener comme une dizaine d’autres personnes citées dans cette affaire affirme n’être ni de près ni de loin impliqué dans cette attaque aux Cayes. Il se dit victime de persécution politique du Pouvoir en place, qui ne verrait pas d’un bon œil son accession au Sénat [Rappelons que Guy Philippe est qualifié pour le second tour de l’élection sénatoriale pour la Grand’Anse, sous la bannière du « Consortium National des Partis Politiques »].

Guy Philippe n’est pas dans le maquis et vie au grand jour, indique que si on le cherche, les autorités savent où le trouver. Il affirme qu’il est disposé à répondre aux questions de la justice, si les règles du jeux sont respecté. Rappelant que son refus jusqu’à présent est causé par la présence des Lavalas aux commandes « J’aurais pu me présenter devant un juge, mais nous ne pouvons pas oublier la façon dont ces Lavalas avaient l’habitude de mener les jugements […] Nous ne pouvons pas oublier la façon dont ils ont assassiné Roger Lafontant, Claude Raymond, Mureille Durocher Bertin, Brignol Lindor et Jean Dominique ».

Pour lui c’est le Président de facto Privert qui serait la main caché « C’est un Président illégitime et illégal qui veut instaurer dans le pays un silence de tombeau, la même politique adoptée par Faustin Soulouque contre tous ceux qui osaient dénoncer ses actions ».

Dans son message, Guy Philippe met en garde les policiers qui accepteraient d’exécuter tout ordre illégal qui le viserait, rappelant qu’il n’avait rien contre la police mais précise « Quelle que soit la personne habillée par Privert en tenue militaire ou policière pour venir exécuter un ordre illégal contre un candidat, je les considérerai comme des mercenaires et les traiterai comme tels » affirmant qu’il résisterait à toutes tentatives.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Libre
Photo/Archives
www.anmwe.com

Philippe-Privert

To Top