Haiti

Haiti: Finalisation d’un plan de régulation de la circulation pour les taxis-motos

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le secrétaire d’État à la Sécurité publique, Ronsard Saint-Cyr, et des hauts gradés de la Police nationale d’Haïti ont rencontré les maires de huit communes de l’aire métropolitaine aux fins de finaliser le plan de régulation de la circulation des taxis-motos dans le département de l’Ouest pour l’instant. À partir de cet été, les taxis motos doivent porter des identifiants comme un gilet à couleur unique pour chaque zone, un numéro d’identité personnalisé inscrit sur le gilet et sur le casque de chaque chauffeur. Les propriétaires et les conducteurs des taxis-motos seront aussi fichés dans une base de données gérée par la PNH.

L’objectif poursuivi est, selon le secrétaire d’État à la Sécurité publique, une réduction du taux de crimes commis par les motards et une baisse de l’insécurité. Pour appliquer ce plan et réussir, il a dit compter sur le support des autorités municipales, le syndicat des motocyclistes, les commissariats de la région métropolitaine et la Direction centrale de la police routière (DCPR). « La première phase sera expérimentale. Nous attendons de grands résultats par rapport à l’insécurité galopante dans la zone métropolitaine, car près de 65% des actes de banditismes découlent du trafic de motos », a-t-il précisé.

Toutefois, Ronsard Saint-Cyr reconnaît que la tâche ne sera pas facile s’agissant d’identifier et de contrôler 800 000 motocyclettes circulant dans les environs. Il promet de réajuster le plan au besoin en septembre et de l’étendre à tout le pays qui compte près de 1,2 million de motos.

De la sévérité mais aussi de l’ordre, c’est tout ce qu’annonce le commissaire divisionnaire Carl Henry Boucher, instigateur ce plan. Avec force details, il a expliqué aux maires le bien-fondé de sa démarche et l’urgence de mettre ce plan à exécution. qui a été expérimenté à Pétion –ville avec un certain succès depuis décembre 2016, dénote le commissaire Boucher. Il revient aux mairies, dit-il, d’exécuter ce plan avec l’appui de la PNH.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

taxi-moto

To Top