Economy

Haiti: Feu de forêt dans le monde, la Forêt des Pins n’est pa épargnée

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

FONDS-VERRETTES – Plusieurs hectares sont en proie aux flammes, depuis le 2 mai 2015, à la Forêt des pins, une localité de Fonds-Verrettes (Ouest), observe l’agence en ligne AlterPresse.

Réserve forestière, la Forêt des pins est l’un des patrimoines naturels en Haïti.
D’années en années, sa couverture tend à se réduire sous la pression des incendies, visant l’accaparement des terres pour une agriculture de subsistance.

Depuis le samedi 2 mai 2015, ce sont plusieurs hectares qui partent en fumée.
« Cet incendie a entraîné d’énormes dégâts, beaucoup de jeunes pins sont consumés. C’est bien nous autres, habitants de la zone, qui continuerons à payer les conséquences, quand nous aurons à souffrir d’éventuels cyclones et inondations susceptibles de détruire les couches arables de nos terres agricoles », relève Dona Jean, habitant de Gros cheval, localité de Fonds-Verrettes.

« Nous faisons beaucoup d’efforts pour éteindre le feu. Mais, avec seulement des râteaux, nous ne pouvons rien faire. Il nous faut d’autres matériels… Il faudrait un hélicoptère et des camions de pompiers sur place pour répondre à ces incendies, chaque fois que ce sera nécessaire », témoigne un agent du corps de sécurité forestière, qui a tenu à garder l’anonymat.

Depuis début mai 2015, plusieurs zones ont été la proie du feu : Morne Vincent, Savann Bourik, Bwa kodèn, Morricette, Assindor, Ti pak, Ma bèf, Nan plak, Fanchon.

« Dans certains cas, nous intervenons. Nous faisons le minimum. Pour d’autres, qui méritent une intervention avec de grands matériels, nous ne pouvons rien faire », ajoute l’agent.
La partie de la forêt – qui regroupe Savann Bourik, Morne Vincent, Bwa kodèn, Nan Plak, et une partie de la République Dominicaine – est complètement incendiée. Les ravages paraissent immenses.

Les Dominicains, de leur côté, ont mobilisé plus de 200 hommes, depuis la semaine dernière, pour éteindre ce feu sur leur territoire, mais sans succès, jusqu’à présent.
Au sommet de Morne la selle, le feu a élu domicile.

A partir de la fin du mois de février 2015, des incendies se répètent à la Forêt des pins.
Ils seraient l’œuvre d’individus malintentionnés, d’après plusieurs habitants de la forêt.
Alors qu’auparavant la nature reprenait vite ses droits sur les terres incendiées, ces dernières sont récupérées, à présent, pour l’agriculture au détriment de l’écosystème.
Fonds-Verrettes est pourtant une zone particulièrement fragile, ayant essuyé, en 2004, des inondations meurtrières dont les séquelles sont encore visibles aujourd’hui en 2015.

Source/Alter Presse
Photo/Archives
www.anmwe.com

1

To Top