Haiti

Haiti: Et si on parlait des jeunes dans le Grand Nord!

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

CAP-HAITIEN – A l’initiative du Bureau Politique de la Sénatrice Dieudonne Luma Etienne, ce lundi 27 février 2017, la ville du Cap-Haitien a été le théåtre d’une belle et fructueuse journée de réflexion. Le thème retenu : ” L’implication de la jeunesse dans la politique haitienne.” En effet, l’enceinte de Versailles pour l’occasion a été choisie pour acceuillir trois (3) panélistes triés au volet et réhaussés de leur titre de parlementaires: Youri Latortue, Dieudonne Luma: Sénateurs et Jerry Tardieu: Député de Pétion-Ville.

A vrai dire, la promesse des fleurs a été tenue puisque les conférenciers ont délivré un produit à la hauteur de l’attente d’une jeunesse avide de débats et de réflexion profonde sur le pays qui visiblement va mal. A part, Madame Luma qui se fourvoyait en jouant plus le rôle de maitre de cérémonie, les deux autres invités se sont dignement distingués dans leur allocution. Tout simplement à la hauteur de leur tåche.

D’entrée de jeu, la Sénatrice Luma avec un peu de retard mais en bonne hôtesse, a fait la mise en contexte de l’événement avant d’introduire l’actuel Président de l’Assemblée Nationale: Youri Latortue. Ce dernier était très applaudi par moments bien que tiraillé lors de la séance d’échanges avec le grand public. La jeunesse du Nord qui a fait le déplacement avait une attente particulière sur des questions épineuses telles les accusations de Guy Phillipe à son endroit, son travail comme nouveau Président et continuation du dossier de corruption.

Mr Latortue qui a été accueilli à sa descente de voiture par un groupe de jeunes avec un bouquet de fleurs en main était à son aise. Son exposé cadré au thème du jour a tourné autour de son engagement de toujours auprès des jeunes. De façon pratique, il réaffirme la volonté du parlement à travailler sur une loi pour octoyer du crédit aux étudiants. Il a même évoqué le cas de Pascal Adrien , un cadre du Nord, qui, malgré sa jeunesse, joue le rôle de chef de son cabinet. Il en a profité pour rappeler aux ultrarégionalistes qu’il y a des cadres importants dans l’administration publique de l’Artibonite qui sont du Nord. Vice- versa. A présent, nos réflexes doivent dépasser l’horizon des départements pour permettre à nos maigres ressources humaines disponibles de servir effectivement le pays tout entier sans considération de région ou d’appartenance politique.

Quant à l’affaire Guy Phillipe, le Sénateur originaire des Gonaives n’a pas måché ses mots: “Seul le Président de la République peut intervenir dans ce dossier puisqu’il y a une convention qui a été signée en ce sens par Haiti.” Ensuite , il a rappelé qu’il a eu de tres bons rapports avec Guy et qu’à un certain moment, il avait dű batailler fort pour se débarasser des fausses accusations portées contre lui par Fritz Mevs. Tout ceci pour conclure qu’il fait toujours l’objet de fausses accusations par simple envie. En vérité, chez nous, la route de l’ascencion crée des envieux.

La simple mais magistrale intervention du député Tardieu a eu pour vertu de galvaniser une jeunesse capoise en quête de leaders, de dessinateurs d’espoir, de vrais architectes de rêves. Le Nord a pris note.A noter que le Sénateur Nahoom Marcellus a brillé par son abscence remarquée. Il clame qu’il n’a pas été invité par le Bureau de sa collègue Luma.

A la fin, le Sénateur sur qui toutes les flèches ont éte dirigées a fait de son mieux pour convaincre un public visiblement à la recherche d’un leadership. Un leadership qui ne doit pas se confiner à des querelles de régions ou de personnes, pire à des chapelles politiques mais à toute équipe qui peut exécuter un projet national inclusif mais large. Alors , cette société haïtienne retrouvera son équilibre, son unité et sa sérénité dans l’ultime dessein d’enclencher son processus de construction réelle.

Une louable initiative déroulée sur fond de division entre les grands élus du département du Nord. Le torchon qui brűle entre ces émissaires du Marien n’est plus à démontrer.Ce qui est regrettable car la jeunesse qui a été convoquée à cet événement, la jeunesse au nom de laquelle ils parlementent mérite beaucoup mieux.En lieu et place de la générosité et du consensus, ces parlementaires affichent lamentablement une agression primaire réciproque.
A quand une autre activité de la sorte car la conscience de la jeunesse haitienne a besoin de se nourrir autrement, savoir, à la sève de débats contradictoires, de l’acceptation de l’autre, du sens du leadership de conception et d’exécution, de l’espoir, de modèles compétents, honnêtes et conscients…

Considerations speciales pou les organisateurs d’une telle démarche et pour les invités/parlementaires qui ont consenti le sacrifice de se déplacer: Youri Latortue et Jerry Tardieu. Une journée de réflexion dont le contenu témoigne de la possibilité de voir poindre à l’horizon ce rêve de créer un avenir partagé en peuple autodéterminé.

A bientôt!

Davidson Alcimé
Anmwe
Photo/Dieudonne Luma Etienne
www.anmwe.com

Latortue-Luma-Etienne-Tardieu

To Top