Not Listed

Haiti: Enex Jean-Charles «Le gouvernement n’avait demandé aucune aide pour les élections»

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – La décision de l’administration Obama de ne pas financer la reprise de la présidentielle et les autres élections en Haïti continue de faire des vagues. Politiques, parlementaires, officiels du gouvernement et simples citoyens minimisent les conséquences de cette décision. Le Premier ministre Énex Jean-Charles a fait savoir que le pouvoir n’avait sollicité aucune aide de la communauté internationale pour les élections.

« Aucune démarche ni officielle ni officieuse n’a été faite pour demander de l’aide dans l’organisation des élections», a déclaré vendredi dernier le Premier ministre qui ne prend pas souvent de position. Selon Énex Jean-Charles, l’un des objectifs particuliers et la priorité du pouvoir, c’est la réalisation des élections. Il a souligné que c’est le prochain président élu qui aura à s’assurer de la mise en place d’une politique publique pour le développement du pays selon sa vision. Tout est prioritaire dans le pays, a-t-il dit. « Nous allons souffrir afin de nous assurer de trouver des moyens pour l’organisation des élections », a-t-il affirmé.

Le chef de la Primature a annoncé une réduction dans les dépenses publiques pour économiser de l’argent en vue de la réalisation des joutes électorales. Cependant, il a souligné que l’aide des pays dits amis d’Haïti est toujours la bienvenue. Elle servira à financer d’autres projets. Mais s’agissant des élections, elles seront réalisées avec des ressources internes. Pour y arriver, a-t-il dit, tout le monde va souffrir, y compris les parlementaires.

Le député Gary Bodeau, l’un des leaders du bloc APH composé en grande partie des parlementaires du PHTK et alliés, croit savoir qu’un seul tour unique pour la présidentielle réduira les coûts des élections. Selon l’élu de Bouclier pour la circonscription de Delmas, il y a eu déjà un premier tour de la présidentielle. « Faisons un seul tour et le gagnant sera installé au palais national. Aujourd’hui, nous cherchons un accord politique avec tous les candidats à la présidence pour un seul tour», a-t-il dit.

POUR EN SAVOIR PLUS, CLIQUEZ SUR LE LIEN

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

Enex-Jean-Charles

To Top