Haiti

Haiti: Dimitri Vorbe «La déclaration du Président sur les contrats est une manoeuvre pour noyer les revendications»

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le patron de la Société Haïtienne d’Energie S.A, Dimitri Vorbe n’a pas attendu trop longtemps pour réagir aux propos de Jovenel Moïse qui, lors de la conférence de presse donnée au palais présidentiel ce mardi, a présenté la décision qu’il a prise pour résilier certains contrats signés entre l’Etat haïtien et des compagnies de la place comme l’une des actions qui alimentent les mouvements de protestation dans les rues.

Sans prendre de gant ni mâcher ses mots, Dimitri Vorbe dit voir dans la déclaration du chef de l’Etat, une manoeuvre pour noyer les revendications populaires.

« La question des contrats sert toujours de pretexte aux dirigeants à chaque fois que le peuple exprime ses mécontentements. En agissant ainsi, ils veulent faire croire qu’ils ne peuvent rien faire pour les résilier« , tempête Dimitri Vorbe indexant le Président de vouloir faire croire au peuple haïtien qu’il s’agit du contrat de la Société Haïtienne d’Energie S.A.

« Le contrat d’électricité résilié dont parle Jovenel Moïse concerne une compagnie coréenne. Il a été paraphé par l’ex- Premier ministre Laurent Salvador Lamothe. Que le chef de l’Etat ne fasse pas d’amalgame. Qu’il ait le courage de citer des noms en vue de ne pas créer la confusion. Pourquoi ne mentionne-t-il pas les autres contrats ayant engagé les fonds du programme PetroCaribe dont celui d’Agritrans et de Dermalog« , s’interroge-t-il.

« Je ne décide pas d’humilier le peuple haïtien qui ne fait que demander une meilleure condition de vie. Si c’est un contrat qui empêche réellement le peuple de trouver le pain quotidien, résiliez-le« ,exige l’homme d’affaire, dans une interview exclusive accordée à Juno7.

« Tout contrat peut etre résilié. Et cette possibilité est clairement définie à travers la clause même du contrat« ,ajoute-t-il.
Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top